Le Coaching du Bonheur -  Semaine 2 - Jour 1

Pour ce 8°jour, nous introduisons deux nouveaux personnages symbolisant : la Gratitude et le sourire magique.

Permettez-moi de vous présenter votre premier nouvel exercice sur la Gratitude.

« A la fin de la journée soyez plein de gratitude pour les choses importantes, et s’il n’y a pas eu de choses importantes, pour les petites choses, et s’il y en a pas eu de petites choses, pour le fait de ne pas être malade, et si vous êtes malade, pour le fait d’être toujours vivant et conscient».


Anonyme


 

Vous l’avez compris, l’Alchimiste est un superbe entrainement pour introduire une des clefs principales et les plus étudiées du Bonheur : la Gratitude.

La gratitude est un état émotionnel positif essentiel, constitutif du Bonheur et de la joie de vivre.

C’est aussi le besoin le moins comblé dans nos sociétés. Pourtant une myriade d’occasions existe pour la ressentir. Ainsi si vous avez chez vous internet, le chauffage, un frigo rempli, saviez-vous que vous faites partie des 8% de privilégiés sur notre planète ?

Votre exercice : complétez les rectangles en y annotant les raisons pour lesquelles vous pouvez ressentir de la gratitude aujourd’hui.

Exemples de notes possibles : Ma fille (quand je la vois je ressens de la gratitude), mon travail (je prends conscience que j’ai de la chance d’avoir un travail dans lequel je peux développer mes dons, Mes amis (je pense à leurs qualités et suis heureux de les connaitre).

Permettez-moi de vous présenter maintenant votre 2° nouvel exercice sur le sourire magique.

Une étude dans le cadre de la psychologie positive portant sur des photos de différents groupes de personnes a permis de déceler ceux qui sourient vraiment, ceux qui affichent un sourire de circonstance et ceux qui ne sourient pas.

Ces personnes sont ensuite interrogées plus tard dans leur vie. Il s’avère que les personnes qui sourient vraiment sont plus heureuses, ont de meilleures relations sociales.

Une autre étude très connue a permis de valider l’hypothèse de rétroaction faciale : On doit cette expérience, datant de 1988 aux chercheurs Stack, Martin et stepper.

Les auteurs proposent à leurs Sujets de visionner un dessin animé. Les sujets sont divisés en deux groupes.

La moitié des sujets devaient visionner le film avec un crayon entre les dents (ce qui fait appel à des muscles du sourire) tandis que l'autre moitié, le tenait entre les lèvres (ce qui active des muscles incompatibles avec le sourire).

Les chercheurs observent que les sujets du premier groupe jugent le dessin animé plus drôle que les sujets du second groupe.

Pour aller plus loin, lisez : « Connaître les émotions humaines »  Par Monique de Boni Editions Mardaga.

Il importe donc pour être heureux de sourire souvent !

N’attendez pas d’être heureux pour sourire, souriez pour être heureux !

Votre exercice : tâchez de sourire pour rien au maximum dans votre journée ! Offrez votre sourire au maximum de monde et même si vous êtes seul, quand vous y pensez, souriez !

Sourire est l’expression faciale qui prend le moins d’énergie car le sourire utilise moins de muscles faciaux. Vous allez donc en plus de vous sentir mieux vous reposer 😉

Dans le rectangle à côté du personnage du sourire magique notez de manière subjective le pourcentage de temps sur votre journée pendant lequel vous avez concrètement souri !

[membership_download style="1"]
  • Planche à remplir n°8
  • [/membership_download]
    [membership_download style="1"][/membership_download]
    Pour aller plus loin : l’exercice sur la gratitude : quels sont les effets ? +

    Les neurosciences ont prouvé récemment que pratiquer la gratitude au quotidien est un gage de bonne santé physique et relationnelle.

    Plusieurs études des psychologues Emmons et McCullough ont  mis en évidence les liens qui unissent gratitude et bien-être en observant l'effet d'un journal de gratitude sur le bien-être physique et psychologique. Ces études ont fait appel à plusieurs centaines de personnes qui ont été divisées en trois groupes. Le premier tenait le journal de ses expériences quotidiennes; le deuxième, seulement des expériences désagréables; tandis que dans le troisième, chacun devait dresser la liste des événements dont il pouvait être reconnaissant.

    Dix semaines plus tard, ce dernier groupe présentait l’état général le plus positif, enthousiaste au quotidien et optimiste sur l’avenir. Mieux encore : ces personnes signalaient moins de soucis de santé et prenaient davantage soin d’elles-mêmes, notamment par la pratique d’activités sportives.

    Emmons et McCullough ont aussi constaté une baisse du niveau de stress, une meilleure qualité du sommeil, une plus grande détermination, une performance accrue et une chute du risque de dépression. Les conclusions montrent également que pratiquer la gratitude une fois par semaine amène un plus grand optimisme concernant sa vie, pousse les gens à adopter plus de comportements pro-sociaux. Elle offre aussi un sommeil de qualité, plus long et reposant.

    niveaux du bien-être, et parfois là où on ne l'attend pas :

    • La gratitude diminue notre propension à souffrir des émotions négatives issues de la comparaison sociale dans la mesure où une personne ayant tendance à ressentir de la gratitude apprécie les forces d'autrui et se réjouit de la réussite ou la chance des autres.
    • La gratitude réduit la souffrance liée à l’insatisfaction matérielle.
    • La gratitude aide au bien-être en motivant à prendre soin de ses besoins fondamentaux, de ses relations et de la communauté, ce qui est relativement incompatible avec des motivations matérialistes.
    • La gratitude améliore l'image que l'on a de soi.
    • La gratitude facilite l'accès aux souvenirs agréables par un biais de mémoire en faveur des souvenirs positifs.
    • La gratitude construit et consolide les relations sociales en facilitant le sentiment de connections aux autres.
    • La gratitude stimule la vie spirituelle.
    • La gratitude facilite l'atteinte d'objectifs personnels importants.
    • Chez les enfants, la pratique de la pensée de gratitude induit des comportements positifs envers l'école et la famille (Froh, Sefick, & Emmons, 2008).

    Autant de bienfaits qui augmentent avec la pratique de l’exercice de gratitude.

    Plus souvent nous nous efforçons de relever nos raisons d’être reconnaissant et plus facilement nous en trouvons. En outre, en amplifiant la gratitude par la conscience d’un plaisir on augmente l’effet de bonheur (ex : écouter Bach et remercier Bach a plus d’effet que juste écouter Bach).