Coaching du Bonheur : introduction


Le Coaching du Bonheur – Introduction

Lisez ceci avant de commencer et de voir la vidéo :

Il y a une vingtaine d’années, les premières recherches sur les états émotionnels positifs et spécifiquement le bonheur ont fait leur entrée dans les médias. D’une véritable révolution en psychologie grâce aux moyens technologiques est née une nouvelle discipline originale : la psychologie positive alliée aux neurosciences sociales.

Pendant ces vingt années, le grand public a été informé petit à petit de ces découvertes détonantes. Cependant les leçons à en tirer restèrent jusqu’à ce jour essentiellement philosophiques. Les magazines et émissions de télévision sur le sujet se bornent pour la plupart à lister les découvertes et à en tirer des leçons de vie, évidemment très intéressantes. Malgré tout le public reste sur sa faim.

Pendant ces vingt ans au sein de mon institut de formation en psychologie appliquée, certains de mes collègues et moi-même n’avons eu de cesse de vouloir appliquer au travers de formations pratiques les stratégies du Bonheur authentique et durable.

Des milliers de personnes ont testé nos outils de changement, découvert des stratégies pratiques et validé par des évaluations quotidiennes positives notre méthodologie pour désapprendre le malheur et faire naître dans leur quotidien la sensation d’un Bonheur permanent et inconditionnel.

[text_block style= »style_1.png » align= »left »]Pourquoi ce cours est aussi puissant ?

Durant cet entrainement intensif votre cerveau préfrontal va être littéralement reconfiguré au niveau de ses réseaux neuronaux grâce à l’anticipation neuronale et la mise en écriture par vous-même des aspects de la réalité sur lesquels nous allons vous demander de vous concentrer.

Le focus, la répétition et l’ancrage sont les clés de cet apprentissage. Les pratiques cognitives de l’entrainement sont validées par la psychologie positive comme source de bien-être. Chaque pratique que nous vous proposons a été étudiée et est connue pour son efficacité dans la construction d’un Bonheur authentique et durable.

 

 

 

[/text_block]

  • Q.Pourquoi 30 jours ?

    A.Selon les spécialistes en efficacité personnelle et en neurophysiologie il faut 30 jours pour créer un nouveau circuit cérébral et un automatisme. En créant des rituels avec ce coaching nous créons de nouvelles habitudes qui vont perdurer.

    Ainsi nous nous brossons aujourd’hui les dents sans faire d’efforts, sans volonté ou « autodiscipline ». On ne se pose pas de questions, c’est automatique, on le fait un point  c’est tout. On peut se créer par le même mécanisme des rituels du bonheur.

  • Q.Pourquoi faut-il un entrainement pour être heureux ? N’est-ce pas naturel ?

    A.Le négatif est plus fort que le positif et laisse des marques durables dans le cerveau. Selon Roy Baumesteir, professeur de psychologie à la Florida state university, le ping pong entre émotions négatives et positives est un match qui repose sur des règles inégales. Afin de répondre aux besoins de survie notre câblage neuronal est conçu pour percevoir le danger plus vite que les situations positives. L’anxiété naturelle est plus répandue que la joie naturelle.

     

    Notre cerveau est ainsi toujours un « détecteur de lions sortant de la forêt » et pour la plupart d’entre nous il y a donc un effort à faire afin de reconfigurer nos connections neuronales pour que celles-ci puissent nous permettre de vivre plus d’émotions positives et de passer du stress permanent au Bonheur permanent.

     

    De plus nous baignons dans un environnement médiatique porteur de plus de mauvaises nouvelles que de bonnes. Une analyse récente des programmes des grandes chaines de télévision américaine a ainsi démontré que pendant plus de 70% du temps, les émissions diffusent des informations anxiogènes responsables d’un sentiment d’impuissance et de tristesse[1]. Nous devons donc nous désintoxiquer.

    [1] Levine GF, Living with television, the violence profile, journal of communication, 1976, p173-199.

  • Q.Comment puis-je augmenter les effets de mon entrainement ?

    A.En en parlant avec vos proches ! Partager les bonnes nouvelles augmente leur bénéfice et contribue à contrer la tendance naturelle à accorder plus de poids aux événements négatifs qu’aux positifs, rapporte la psychologue Emma Seppala de l’Université Standford dans la revue Scientific American.

     

    Les recherches des psychologues Shelley Gable et Jonathan Haidt suggèrent que nous avons trois fois plus d’expériences positives dans le quotidien que de négatives. Pourtant une tendance naturelle, appelée biais de négativité évoquée dans la question précédente, porte à donner plus de poids aux expériences négatives.

    Certaines études ont montré que dresser quotidiennement une liste des expériences positives aide à porter attention à ces expériences et constitue une stratégie efficace pour améliorer le bien-être mais des expériences menées par le psychologue Nathaniel Lambert et ses collègues montrent que de parler de ces expériences augmenterait encore davantage le bien-être et la satisfaction.

    La réponse au partage des expériences est aussi importante. Une autre expérience montrait que les participants qui recevaient des messages constructifs, encourageants et enthousiastes après une expérience positive en retiraient plus de bénéfices que ceux qui recevaient un accueil plus neutre. Choisissez donc bien vos confidents et amis !

  • Q.Après ces 30 jours que se passera-t-il ?

    A.Grâce à ces 30 jours d’entrainement, de nouveaux circuits neuronaux positifs et automatiques vont être créés. Il suffit ensuite de les entretenir. Les recherches ont montré qu’après un entrainement similaire au Bonheur, 60 % des participants décidèrent de continuer de manière spontanée. Vous constaterez en effet que ces habitudes entrainées vous seront devenues naturelles et très plaisantes.

    De plus l’habitude de pratiquer ces exercices le soir permet de s’endormir heureux. Si vous vous endormez heureux, vous vous réveillerez très probablement heureux. Et tout le monde en bénéficie car une personne qui s’endort à côté de quelqu’un d’heureux ne fera qu’augmenter sa probabilité à être heureuse elle aussi.

  • Q.Ne risque-t-on pas avec cet entrainement intensif d’être trop optimiste et donc irréaliste ? N’est-ce pas dangereux ?

    A.Il n’y a aucun risque ni danger à être trop optimiste et à perdre le sens des réalités. Tout au contraire l’entraînement que vous suivrez va vous permettre de devenir plus réaliste en entrainant votre esprit à voir aussi les aspects enthousiasmants de la réalité. De plus l’entrainement ne se borne pas à développer une attitude optimiste mais aussi à maitriser votre mental, améliorer vos relations et à jouir de l’instant présent, compétence ultime indispensable pour être heureux.

  • Q.Pourquoi faut-il imprimer les feuilles ?

    A.Il est fortement conseillé d’imprimer les feuilles car écrire à la main utilise plus de connections neuronales que de taper sur un clavier d’ordinateur et permet de renforcer vos nouvelles connections positives.

  • Q.Que faire si je n’y arrive pas ou que je ne puisse faire mes exercices certains jours ?

    A.Tout d’abord, il est important de ne pas culpabiliser mais de comprendre que vous faites de votre mieux avec le contexte et l’énergie que vous avez. Je suis là en soutien via email pour vous aider et réconforter, ainsi que pour vous donner des conseils sur mesure qui devraient vous permettre de faire face à ces petites difficultés naturelles.

  • Q.Puis-je donc vous contacter ?

    A.Oui, je suis également disponible pendant toute la durée de votre entrainement.

    Mon email est eric@ericremacle.net