info@Bonheur-ou-stress.com

De quoi ai-je besoin pour être heureux ?

De quoi ai-je besoin pour être heureux ?

En matière de bien être, nous attendons beaucoup de notre environnement, de nos proches, de nos conditions de travail, etc. Mais qui a le plus d’influence sur notre bien être ? C’est nous-mêmes !

Pour mieux comprendre nos zones d’influence, il est intéressant de se poser la question suivante : de quoi ai-je besoin pour être bien ?

Pour cela il est important de comprendre le mal être.

Le mal être est la conséquence de trois facteurs :

  1. un évènement déclencheur
  2. la grille de perception de l’individu (sa culture, son éducation, ses principes)
  3. le niveau de frustration de l’individu (ses désirs non comblés).

Vivre le mal être s’exprime à travers :

  •  des réactions (repli, fuite, attaque)
  •  des émotions (tristesse, peur, colère)
  •  des pensées (jugements, suppositions, comparaison).

Zoom sur nos besoins

Nos attentes non comblées jouent un rôle essentiel dans l’existence de notre mal être. Derrière ces attentes sont cachés nos besoins fondamentaux. Mais alors quels sont nos besoins fondamentaux ?

De quoi avons-nous besoin pour être heureux ?

Cette question fondamentale est capitale pour vivre un bonheur authentique et durable. Si l’on ne sait pas ce dont on a besoin pour être heureux, comment pourrait-on l’être ?

Si un capitaine de frégate ne connaît pas sa destination en mer quelles chances a-t-il d’y arriver ?

La recherche, (UCL, département de recherche Emotions et santé 2009, 2010) a validé sept besoins humains fondamentaux et universels auxquels nous ajoutons un huitième partagé par tous et non encore validée à ce jour.

Les 8 besoins fondamentaux Des exemples de moyens
Un bon fonctionnement physiologique (alimentation, sommeil, respiration, mouvements, chaleur) Faire du sport, manger sainement, respirer intelligemment
L’autonomie (liberté de nos choix) Se donner un espace/temps de liberté
La sécurité (physique, financière) Gérer son niveau de sécurité financière par une stratégie d’investissement
L’estime de soi Se lancer des défis, reconnaitre ses qualités et identifier ses succès
Le sens (de notre vie, de nos actions) Créer une adéquation entre nos objectifs et nos valeurs, construire un plan de réalisation de ses rêves
Le relationnel (partage, amitié, tendresse, se sentir compris, être écouté, donner et recevoir de l’amour) Consacrer du temps à sa famille, à ses amis en en faisant que cela et rien d’autre pendant ce temps
La stimulation (les plaisirs sensoriels et intellectuels) Regarder un bon film, se faire faire un massage
L’harmonie (se sentir relié à plus grand que soi, être dans le silence, être capable d’apprécier la beauté, le confort) Faire une promenade dans la nature, écouter une musique calme, apprécier la beauté,  le silence et la solitude

 

Tout est une question d’attentes

La connaissance de nos besoins est essentielle car elle va nous permettre d’entamer des démarches visant à les satisfaire et donc de diminuer nos frustrations. Il importe en effet de comprendre que tout mal-être, toute frustration, toute expression de violence prend sa source dans une attente non comblée.

Chacun de nos besoins est à la source de nos attentes face aux situations de vie. Les attentes satisfaites seront sources d’émotions et d’appréciations positives et les attentes non satisfaites seront eux sources d’émotions désagréables et destructrices (peur, colère, tristesse,..).

Si l’attente est contrariée, l’émotion arrive alors. Nos attentes sont donc la cause de nos émotions.

Les émotions sont comme des signaux qui s’allument quand nos attentes sont comblées ou non-satisfaites.

Ainsi si je suis stressé à un examen, c’est que j’ai une attente. Et si je réussis, je comble mon attente et donc je ressens du soulagement et de la joie. Dans les deux cas les émotions, positives comme destructrices, ont été générées parce que j’avais des attentes.

 Besoin ou moyen ?

Pour être heureux, il est essentiel de distinguer deux types d’attentes, les désirs et les besoins.

Déguster une crème glacée au chocolat, aller au cinéma, partir en Martinique, être apprécié par son chef sont-ils des désirs ou des besoins selon vous ?

Ce sont des désirs qui, assouvis, permettent de combler nos besoins fondamentaux. En fait, les besoins sont communs à tous les individus tandis que les façons de les combler sont propres à chacun.

Les désirs ne sont que des moyens pour combler nos besoins.

Nous avons appris ces moyens lors de notre éducation et lors de nos expériences. 

Plus une personne a des moyens de combler ses besoins, plus celle-ci sera sereine et sans stress.

Si une personne n’a que peu de moyens pour combler son besoin et que ses moyens sont difficiles à obtenir ou menacés, celle-ci va stresser immédiatement.

Par exemple, l’estime de soi est fondamentale pour être heureux. Si la règle apprise pour combler l’estime de soi chez cette personne est celle-ci : pour être fier de soi il faut être premier de classe ou encore gagner moins de 3000€ euros par mois, ce n’est pas réussir dans la vie, cette personne aura beaucoup de probabilités d’être régulièrement frustrée et malheureuse.

Comment combler nos besoins ?

Faites l’exercice de chercher votre propres moyens pour combler vos besoins.

Il est essentiel de cultiver un équilibre entre tous les besoins.

En effet, si un besoin est tout à fait comblé mais un autre pas du tout, le bien être ne sera pas au rendez-vous.

Ce qui est à souligner est qu’il est nul besoin d’être fortuné pour combler ces besoins. Mieux, une personne sans enfants, sans famille, sans richesses, ces trois moyens souvent assimilés à tort aux conditions du bonheur, peut également combler ces huit besoins et atteindre ainsi un bonheur authentique et durable.

Ceux qui voyagent, en terre inconnue ou non, ont déjà vu des personnes ne possédant rien de matériel et pourtant animées d’un véritable bonheur intérieur.

Ces personnes peuvent ainsi nous inspirer et nous permettre de relativiser sur ce qui est important ou non pour notre bien-être.

A lire aussi sur ce thème:

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Enter the title for your Facebook comments section

2 Comments

  1. Bravo pour votre site qui est un total plaisir a decouvrir. Amicalement 😉

    Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le Bonheur est dans le ventre. Soigner nos émotions par la physiologie - […] 2. Les émotions secondaires : elles sont apprises et régies par nos croyances et surviennent quand nos besoins psychologiques et…

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.