info@Bonheur-ou-stress.com

Les références scientifiques

Mon travail de recherche sur le bonheur humain dure depuis 16 ans.

A cette époque je commençais mes études en psychologie et j’ai assisté à la naissance de nouvelles sciences fascinantes qui permettaient de jeter un œil nouveau et plus précis sur le Bonheur humain.

C’est aussi l’époque où je me suis associé à avec mon ami Ilios Kotsou pour créer notre cabinet de formation et de conseil Dynamic Solutions sprl.

Nous avons été dans premiers formateurs en Europe a explorer l’intelligence émotionnelle et nous avons ensuite été des pionniers dans la création de formations pratiques sur l’intelligence émotionnelle appliquée au monde du travail (management, leadership, accueil, gestion des conflits etc ..).

Plus tard nous avons étudié et incorporé les découvertes et recherches faites en neurosciences du stress, pleine conscience et psychologie positive.

Ainsi tous les concepts avancés dans mon site sont basés sur des recherches et des constats validés scientifiquement.

Voici les principales références scientifiques que j’ai utilisé :

 1) Les travaux de la psychologie positive

Aujourd’hui, il existe beaucoup de recherches scientifiques sur le bonheur.

La nouvelle psychologie positive, initiée par Martin Seligman, étudie le bonheur et s’intéresse à ce qui rend les gens heureux. Comme le dit Seligman lui-même, “Il ne s’agit plus d’aider les gens à passer de – 5 à 0 sur l’échelle de satisfaction, mais de permettre à chacun de passer de 0 à + 5”.

Grâce à des millions de dollars de financement pour des recherches internationales fascinantes (notamment sur le cerveau des moines bouddhistes, considérés comme plus heureux et plus sereins face à l’adversité) et grâce aux nouvelles techniques d’imagerie cérébrale, cette nouvelle psychologie est déjà à l’origine de belles découvertes.

Citons entre autres la création d’une mesure physiologique du bonheur, – observable dans le cerveau – une mesure en temps réel – et faite auprès d’un panel très varié de personnes et validée scientifiquement – de la perception du bonheur ainsi que la corrélation de plusieurs variables, telles la situation financière, sociale et affective, avec le niveau de bonheur mesuré.

La psychologie positive et ces travaux viennent démontrer au moins quatre assertions de mon livre Le Bonheur ou le Stress, la décision de chaque instant :

  1. l’importance de décider d’être heureux,
  2. l’importance fondamentale du lien humain et de la contribution (quête de l’amour),
  3. l’importance du plaisir dans l’épanouissement et non dans le bonheur lui-même
  4. et, enfin, le fait que le bonheur dépend de facteurs internes et non externes.

Voir les ouvrages suivants (malheureusement pour certains non traduits à ce jour en français) :

  • M. E. P. Seligman et M. Csikszentmihalyi, ‘‘Positive Psychology : An Introduction’’, American Psychologist, 2000, 55.
  1. C. Wallis, ‘‘The New Science of Happiness’’, Time, 7 feb.2005, 39-44 : http://www.authentichappiness.sas.upenn.edu/images/TimeMagazine/Time-Happiness.pdf
  2. Seligman, Martin E.P. (2002). ‘‘Authentic Happiness: Using the New Positive Psychology to Realize Your Potential for Lasting Fulfillment’’. New York: Free Press.
  3. Mihaly Csikszentmihalyi, ‘‘Vivre : La psychologie du bonheur’’, Editions Pocket Evolution.
  4. Cottraux Jean, ‘‘La force avec soi, pour une psychologie positive’’, Ed. Odile Jacob 2007.

 2) Les recherches sur le stress

Les parties du livre traitant du stress trouvent principalement leurs références dans les célèbres travaux en biologie comportementale de Henri Laborit qui ont donné lieu à des développements en neurosciences du stress (territoires cérébraux).

 Voir :

1. La nouvelle grille’’ par Henri Laborit, Ed. Folio Essais.
2. Et aussi pour les bases : SELYE, Hans, 1988. ‘‘Stress sans détresse’’, Montréal : La presse.

3. L’intelligence du Stress, de Jacques Fradin, éditions Eyrolles.

3) Les recherches faites dans le cadre du programme d’entraînement ‘‘Mindfullness »

’’La thérapie ‘‘Mindfulness’’ ou thérapie cognitive basée sur la pleine conscience est une nouvelle psychothérapie née de la confrontation des thérapies cognitives aux enseignements des méditations bouddhistes.

 La technique de l’identification des différents mondes mentaux ainsi que la technique de l’attention juste, décrites dans mon livre, trouvent leur validation dans les recherches de Mindfullness qui ont élaboré un programme de réduction du stress destiné à des patients présentant des douleurs chroniques dans certains hôpitaux dans le monde.

 Ce programme, appelé le MBCT Mindfulness Based Cognitive Therapy, est constitué de 8 séances hebdomadaires de 2 heures chacune, alliant pleine conscience du corps, des pensées, des sensations physiques liées aux émotions ainsi que des exercices sur les cognitions afin de prévenir les rechutes dépressives.

 Voir :

‘‘Mindfulness : apprivoiser le stress par la pleine croissance’’ – Un programme d’entraînement en 8 semaines, Ed. Deboeck 2007.

 4) La recherche en intelligence émotionnelle

Les parties traitant les émotions, les différentes intelligences, l’intelligence émotionnelle, la meilleure façon de réagir en situation de stress et mon dernier chapitre sur l’anticipation prennent toutes leurs sources dans les recherches faites dans le cadre de l’intelligence émotionnelle.

 L’intelligence émotionnelle aujourd’hui mesurée est corrélée notamment avec une plus grande réussite affective et professionnelle et une plus grande capacité à gérer le stress.

 Dans le livre, je développe l’idée que la conscience (qui amène au bonheur) ne peut exister que si l’on est capable de développer sa capacité à réguler ses émotions.

 Ceci est démontré dans une série de recherches en intelligence émotionnelle.

Voir :
1. Goleman, Daniel (1997). ‘‘L’Intelligence émotionnelle: Comment transformer ses émotions en intelligence’’, Paris, R. Laffont
2. Goleman, Daniel. (2005) ‘‘L’intelligence émotionnelle au travail’’, Paris, Village mondial.
3. Goleman, Daniel, ‘‘Surmonter les émotions destructrices – Un dialogue Avec le Dalaï-Lama’’, Ed. Robert Laffont
4. Gardner H, ‘‘Les intelligences multiples’’, Retz Sejer 2004.
5. Chabot Daniel, ‘‘Développez votre intelligence émotionnelle’’, Ed. Quebecor 1998.
6. Pour les applications de l’I.E.- à la communication et la gestion du stress : Marshall B. Rosenberg, ‘‘Les mots sont des fenêtres ou des murs’’ , Ed. Jouvence.