+32 477 39 31 53 eric@ericremacle.net

Les émotions antidotes

Les émotions antidotes

Connaissez-vous les émotions antidotes ?

Les émotions négatives dites destructrices sont celles qui nous créent du stress, celles qui nous font sentir très, très mal comme la colère, la tristesse, la peur…

Ensuite, nous avons les émotions positives dites antidotes, un peu comme si d’un côté nous avons de la glace et de l’autre la chaleur, ça s’annule.

Les émotions positives favorisent une santé meilleur, une construction du cerveau très différente, un cortex pré-frontal gauche plus développé, un meilleur système immunitaire ainsi que de meilleures humeurs en général. Plus on va développer des émotions antidotes,

moins il y aura de place pour le développement d’émotions destructrices.

Comment faire pour avoir des émotions positives d’une manière régulière et automatique ?

Souvent dans notre mental, nous pouvons orienté celui-ci vers des aspects constructifs de la réalité plutôt que, naturellement, par défaut, vers des aspects négatifs. La plupart d’entre-nous sont négatifs, ce qui était également mon cas 🙂

Je me suis donc entraîné à avoir de plus en plus de pensées positives par jour et ça devient un automatisme régulier.

Comment faire ?

Il suffit d’automatiser les pensées constructives car par défaut nous avons des pensées négatives; nous sommes une histoire, un contexte de vie où nous sommes continuellement en train de faire attention aux dangers potentiels, aux aguets, etc…

C’est un peu comme un jardin de ronces où les mauvaises herbes vont pousser naturellement et donc, comme un jardinier, nous allons devoir les couper.

Il est donc important de comprendre la pensée constructive.

Celle-ci est une attention sélective sur notre environnement. Plutôt que de voir le verre à moitié vide, c’est de le voir à moitié plein. Mais c’est aller beaucoup plus loin que ça….

Il y a plusieurs sortes de pensées constructives :

1) la pensée positive orientée vers les avantages :

J’ai un souci, OK.

Quelles sont les avantages de cette situation ?

Notamment : j’ai de la chance, j’ai quand même cet avantage dans la situation.

2) La pensée pro-active orientée vers les solutions :

Quelles sont les solutions et les stratégies à mettre en place et je réfléchis vraiment là-dessus pour régler ce problème. Il n’est pas toujours intéressant de ruminer sur le pourquoi j’en suis arrivé là. L’important est de savoir ce qu’on peut, maintenant, dans l’instant présent, mettre en place pour aller mieux et savoir ce que l’on désire.

En psychologie, c’est pareil on analyse le problème : c’est la psychanalyse versus les thérapies brèves orientées vers les solutions. Il est bien de mélanger les deux thérapies, par contre, il y a souvent un excès à aller trop dans l’analyse et non dans la ou les solutions.

3) la pensée esthétique orientée vers la beauté autour de nous :

C’est un entraînement qui devient automatique, chaque fois que vous arrivez dans un endroit où une pièce, c’est de voir chaque fois ce qu’il y a de beau : les petits détails : la luminosité, la beauté des choses, etc….; voir aussi dans les personnesce qu’elles portent : les couleurs, le regard, la beauté intérieure, etc….dans un paysage : un beau soleil, un beau ciel bleu, de belles fleurs, des arbres majestueux, etc…. toujours voir ce qu’il y a de beau. Ça devient automatique et cela génère un sentiment de gratitude. C’est comme un artiste qui voit ces petits détails.

4) la pensée humoristique orientée vers le côté comique :

J’ai un problème ou une personne m’agresse toujours voir le côté comique de la situation. (ex : voir ce problème dans une scène avec Louis De Funes).

Si on voit des personnes se plaindre où des personnes agressives , couper le son. On les voit gesticuler, en rire ou arriver à rire de soit, c’est déjà gagné. Ca génère des émotions positives, véritables antidotes aux émotions destructrices.

5) la pensée onirique orientée sur les rêves :

Rêver de projets, de missions de vie qui me touche. Ex : je suis dans un environnement qui ne me plaît pas mais je rêve d’être un jour dans un autre environnement, ..prendre du plaisir à rêver.

Plus je rêve à cette situation, plus je me sens mieux et plus je conditionne les chances d’y arriver. Ça devient une réalité intérieure. La pensée est créatrice de réalités intérieures.

6) la pensée altruiste orientée vers le bien-être des autres :

Plutôt que juger les personnes autour de nous qui ont des pensées négatives, on va se concentrer sur leur bonheur, leur bien-être. C’est aussi avoir de la compassion et aussi leur souhaiter tout le bonheur possible car si ils étaient heureux, ils n’auraient pas ce type de comportement qui peut me porter atteinte ou m’embêter et ils ne seraient pas dans la violence et le chantage.

C’est une pensée qui nous met dans une profonde paix intérieure, on est dans l’amour.

L’amour qui nous libère du mental 🙂

Transcription complète de la vidéo par Danielle Van Buyten

A lire aussi sur ce thème:

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Enter the title for your Facebook comments section

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.