info@Bonheur-ou-stress.com

Le stress électromagnétique et ses impacts

Le stress électromagnétique et ses impacts

Attention : mise à jour du 26 août 2016 : Bonne nouvelle, à partir du 1er janvier 2017, les patrons français seront dans l’obligation de protéger leurs employés contre les seuils trop élevés de champs électromagnétiques émis par les appareils électroniques présents sur les lieux de travail. Après une longue attente de trois ans, la directive européenne sur les ondes électromagnétiques vient d’être adoptée en France. Ce qui signifie qu’à partir du 1er janvier 2017, le décret astreindra les chefs d’entreprise à protéger leurs salariés contre le rayonnement des ondes électromagnétiques émises par les appareils électroniques de l’entreprise (smartphones, bornes WiFi, câbles électriques, etc). En outre, ce décret fixe les règles de prévention contre les risques pour la santé et la sécurité des travailleurs exposés aux champs électromagnétiques, notamment contre leurs effets biophysiques directs et leurs effets indirects connus.

Notre bien-être dépend en grande partie de notre santé physiologique et de notre niveau d’énergie et ceux-ci dépendent dans une grande mesure de  l’environnement dans lequel nous évoluons.

Si par exemple nous vivions dans un monde peu ensoleillé, pollué, en guerre, avec une nature radioactive, notre santé et donc notre bien-être seraient largement compromis et ce même si nous sommes très équilibrés d’un point de vue psychologique.

En d’autres termes, ce que nous mangeons, buvons, respirons, les endroits et personnes que nous fréquentons nous influencent et peuvent soit nous apporter de l’énergie soit nous en enlever.

Il en va de même de l’exposition à des éléments non visuels mais qui peuvent être fort nocifs pour notre organisme et stresser celui-ci à notre insu. Je veux parler des pollutions électromagnétiques fort présentes depuis une dizaine d’année que je pense responsables en partie de toute une série de troubles psychologiques.

J’interviewe ici Jacques SURBECK, directeur de recherche et Médaillé d’or des Jurys Scientifiques Internationaux de Genève & Kuwait, pour ses systèmes de Protection contre les pollutions électromagnétiques qu’il a développés.

jacques-Surbeck

Il est aussi une des personnes les plus au fait des méfaits des ondes et de leurs conséquences sur notre santé physique et psychique.

Pour ma part j’ai été sensibilisé à ce problème depuis une dizaine d’années seulement, et dans mes cours de gestion du stress dans les entreprises, je proposais toujours aux participants de s’informer de la recherche sur ce sujet et d’éviter de passer trop de temps le téléphone portable collé à l’oreille ou devant des écrans d’ordinateurs.

risques smartphones

Evidemment c’était surprenant à l’époque.. Depuis, plusieurs études vont dans le sens de la nocivité des ondes et on parle aujourd’hui de la notion de stress électromagnétique.

Dans cet article, nous allons voir que c’est une réalité indispensable à connaitre pour notre protection et notre bien-être. Surtout que ces vingt dernières années, la pollution électromagnétique a connu une croissance fulgurante, due en grande partie à la multiplication des téléphones portables et tablettes.

polluton

logo de la Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique

 Personnellement, étant aussi psychothérapeute, quand une personne dans mon cabinet se plait de maux psychologiques, je ne peux m’empêcher de creuser aussi les aspects environnementaux et physiologiques la concernant, comme par exemple son hygiène alimentaire, son activité physique, sa qualité de sommeil etc. Il va de soi que ces aspects influent énormément (pour ne pas être des causes parfois) sur la santé mentale.

 Aujourd’hui je pense que nous commençons à avoir suffisamment d’éléments pour rajouter dans ces aspects extérieurs favorisant ou non notre santé mentale, le plan électromagnétique.

ondes nocives

Je suis donc heureux de vous présenter cette interview avec l’un des hommes les plus éclairés sur le sujet.

Eric Remacle : Jacques Surbeck, je vous connais depuis quelques années pour votre combat de conscientisation au « stress électromagnétique ». Vous êtes directeur de recherches et Médaillé d’or des Jurys Scientifiques Internationaux de Genève & Kuwait pour vos systèmes de Protection contre les pollutions électromagnétiques.

Vous souhaitez alerter l’opinion publique sur le fait que ces vingt dernières années, la pollution électromagnétique a connu une croissance fulgurante, due en grande partie à la multiplication des téléphones portables, tablettes du type iPad et ordinateurs portables.  

Ces antennes et leurs réseaux créent ce que vous nommez une « chape » électromagnétique dont les conséquences pour la santé sont selon vous néfastes. Vous avez d’ailleurs récemment fait le lien entre pollution électromagnétique et  AVC, infarctus et autres thromboses qui sont en augmentation, surtout chez les jeunes. (voir les documents référencés en fin d’articles). 

Pouvez-vous en dire plus ce nouveau type de stress et comment vous en êtes arrivé à mesurer son impact sur notre bien-être ? 

Jacques Surbeck : Oui, de 2 manières : d’abord en regardant au microscope le comportement des globules rouges du sang d’un utilisateur de téléphone portable :  ils contiennent des molécules de fer, (heureusement, sinon c’est l’anémie) et celles-ci sont « chargées » par les ondes fragmentées, ce qui les transforme en micro-aimants.. Lesquels « en suspension » dans un liquide (le sang en est un) ont une tendance naturelle à s’agglutiner, provoquant des bouchons, pouvant provoquer des AVC, infarctus, thromboses, etc..

 Alors que le même téléphone portable équipé de notre élément « EMF-Bioshield®TEL+ » ne provoque aucune agglutination des globules rouges de ce même sang.

Sans titre

Passage au microscope, photo.. (fig 3) qui montre de façon indiscutable que les globules rouges du sang se sont agglutinés. Ceci diminue leur surface d’échange-transport d’oxygène, d’où fatigue, et surtout, cela augmenterait les risques de thrombose, voire d’AVC &/ou d’infarctus, etc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par ailleurs, grâce aux appareils développés par  l’Institut K. Korotkov de St Petersburg, il a été possible de constater que le « champ-vital » (le « CHI » de la médecine chinoise) est détruit à près de 30% en 5 minutes de conversation avec un téléphone portable, alors que ce même téléphone équipé de cette protection ne provoque aucune altération du champ vital.

champ bio

Eric Remacle : Vous dites également que la destruction de ce « champ vital est « perçue » par l’organisme comme une agression qui entraine une rétention de l’adrénaline. Comment en est-on arrivé à découvrir ce mécanisme ? Y a-t-il des études scientifiques sur le sujet et des publications ? 

Jacques Surbeck : L’agression sur le « champ vital » est mise en évidence par K.Korotkov :  « la rétention d’adrénaline » publiée par l’OMS.

Voici le document de l’OMS que me montre Jacques Surbeck  :

oms

Eric Remacle : Vous avez créé des appareils de protections fonctionnant grâce à la mise en place d’éléments de résonance-à-contre-phase qui restituent à ces ondes une biocompatibilité analogue à celle des radiations naturelles. Outre votre système de protection, si nous n’en avons pas, que peut-on faire pour se protéger malgré tout contre ces ondes qui nous agressent et nous stressent sans que nous en ayons conscience ?

Jacques Surbeck : Quand il pleut, (comme on ne peut arrêter la pluie) on prend un imperméables ou un parapluie.. Quand on veut faire l’amour avec un/une sidaïque.. on utilise un préservatif.. Vu le fait qu’il est aujourd’hui impossible de se passer de ces ondes qui gèrent l’économie de la planète, LA solution est de se préserver de leurs nuisances, en utilisant les produits qui ont fait la preuve de leur efficacité scientifiquement, et qui ont reçu les plus hauts prix, de jurys scientifiques internationaux, en se méfiant des contrefaçons qui pullulent…

pub

Appareils de protection créés par Jacques Surbeck

Eric Remacle : Je connais plusieurs personnes qui dorment par exemple avec leur portable à côté d’elles et l’utilisent comme réveil..

Jacques Surbeck : Personne ne peut empêcher un individu de se suicider..  Il faut savoir qu’un téléphone portable allumé émet un bip chaque 3 secondes soit 28.000 impulsions électromagnétiques en 24h..(pour SE localiser..).

Plusieurs études scientifiques internationales montrent que, à partir de 30 minutes/jour de communication avec un téléphone portable, le risque de  « produire » un cancer du cerveau a augmenté de 300% ces 5 dernières années, alors, … garder un tel générateur d’ondes à proximité de sa tête toute une nuit multiplie d’autant les nuisances, donc les risques…

 Aucun téléphone portable « allumé » (même sans émission) NON protégé, ne devrait être (plusieurs heures) à moins de 2,5 mètres d’un être vivant.

Je vous rappelle que lors du Congrès scientifique d’Amsterdam de 2002  (eh  oui… il y a 13 ans..) nous avions montré que ces ondes cassent l’ADN humain, obérant les reproductions cellulaires (cette publication scientifique internationale a été frappée d’omerta, et aucun média n’a voulu la diffuser) et aucun organisme « scientifico-officiel » n’a accepté de le reproduire, donc : ni de la combattre, ni de la confirmer..

Eric Remacle : Qu’en est-il de la voiture ? On a souvent entendu que la carcasse de la voiture joue comme « cage de Faraday » et amplifie la nocivité pour les passagers, est-ce exact ? 

Jacques Surbeck : Oui, et comme elle « empêche » les ondes d’en sortir, l’appareil est contraint de générer des ondes en puissance maximale, donc plus nocives..

Eric Remacle : Il y a quelques années, j’ai  acheté votre technologie pour me protéger de ces ondes néfastes (pour mon gsm et mon écran) et j’en suis très satisfait. Vivre la bonne santé mentale et physique requiert des actions de protection sur plusieurs niveaux, dans plusieurs champs de notre vie et le champ des ondes électromagnétiques n’est plus à négliger.

Cependant on ne peut pas encore se promener avec un parapluie anti-ondes partout.. Nous sommes bombardés de ces ondes même quand nous ne sommes pas chez nous ou au bureau. Comment s’en protéger ? Faites-vous personnellement quelque chose par rapport à cela ? 

Jacques Surbeck : Oui, j’ai même obtenu la coupe des votes des 64.000 visiteurs du salon des inventions de Genève, pour ces sphères-de-résonance qui créent une « zone blanche portative »  permettant aux EHS (Electro-Hyper-Sensibles) de vivre « normalement » dans un univers pollué par les ondes.

Le salon des inventions de Genève propose en effet aux visiteurs de voter pour l’invention « la plus utile » qui reçoit une coupe, laquelle m’a été attribuée en 2012 pour ces résonateurs-à-contre-phase qui restituent aux EHS la sensation d’une « zone blanche » et leur permet une vie normale dans un environnement saturé d’ondes.

coupe surbecksephere

Eric Remacle : Les études sont là pour le démontrer, les ondes nocives existent et menacent notre santé globale. Je me souviens il y a deux ans de ces étudiantes danoises qui avaient prouvé la nocivité des ondes de façon simple sur des pousses de cresson. (L’article est ici : La nocivité des ondes wifi remise en question par des étudiantes Danoises). Aucun fabricant de GSM ne semble s’intéresser à vos découvertes. Le politique ne semble pas beaucoup bouger non plus. Pourquoi selon vous y a-t-il une telle inertie et, comme vous le dites, une omerta sur ce gravissime sujet ? 

Quand un  Etat « vend » une bande de fréquences à un opérateur (plusieurs centaines de millions, parfois,) IL est « mal  placé » pour contraindre ce dernier à prendre des précautions pour protéger la santé des utilisateurs.. D’où une inertie coupable des gouvernements, et une chape de plomb des médias (qui ont tous de juteux contrats de publicité..).

Dans son n° de février 2014, page 34, Science & Vie demande « pourquoi » les victimes d’AVC sont de plus en plus jeunes et nombreuses »… La « Science » prétend ne pas en connaitre la raison, or personne n’accepte d’en rechercher les possibles origines causales dans les ondes.

Il existe une désinformation soigneusement orchestrée et financée par crainte des conséquences juridiques et financières qu’engendrerait la reconnaissance officielle de ces nuisances dont les assureurs excluent formellement la couverture de leurs polices RC.

En Suède, le Professeur S. Hansson Mild, (de l’Université de Götteborg) a publié une étude montrant une augmentation de 300% des cancers du cerveau chez les utilisateurs à long terme des téléphones portables et sans fil au cours des 5 dernières années. (Journal International d’oncologie, vol.22).

Lire le résumé de cette étude ici : étude suédoise

La Cour suprême d’Italie a reconnu l’’origine causale des ondes dans le déclenchement d’un tel cancer, ouvrant la porte à une jurisprudence dans les pays de la CE.  C’est pourquoi, en Israël, un opérateur de téléphonie mobile a « acheté » pour l’équivalent de 100.000.- francs suisses le retrait d’une plainte déposée à son encontre par une victime des ondes..).

Lire l’article : La Cour de cassation italienne vient de reconnaître un rapport en tumeur au cerveau et utilisation intensive du téléphone portable

Lire aussi cet article : c’est maintenant officiel en Inde, les ondes de votre téléphone portable peuvent vous tuer

Ce n’est donc pas sans raison que les assureurs refusent de  « COUVRIR » les conséquences des  sinistres dus à ces ondes dont Paris Match annonce des séquelles PIRES que celles de l’amiante,.. et le Professeur Goldsworthy (de l’Impérial Collège, de Londres) une analogie de croissance avec l’autisme.

Les opérateurs sont dans l’angoisse d’avoir des procès comme le cas cité en Israël d’où ma proposition de « moratoire » qui leur « permettrait » » de reconnaitre (sans risque-de-procès) ces nuisances, et d’y pallier avec mes produits (ou d’autres pour autant que leur efficacité et innocuité soient établies..) . Encore faudrait-il un peu de courage de la part des officiels..

Eric Remacle : Vous parlez de personnes électrosensibles. Les témoignages que vous me partagez écrits par des personnes se définissant comme telles et vous remerciant, sont éloquents. Pouvez-vous donc définir ce terme, nous expliquer les caractéristiques de ces personnes et nous dire si cela concerne une grande partie de la population?

La sensibilité électromagnétique ou intolérance environnementale idiopathique attribuée aux champs électromagnétiques (ou IEI-CEM, ou électro-sensibilité, ou électro-hypersensibilité ou HSEM ou EHS ou syndrome EHS ou syndrome d’intolérance aux champs électro-magnétiques, SICEM) est une maladie dans laquelle une personne déclare souffrir de symptômes qui selon elle sont causés et aggravés par des champs ou des ondes électromagnétiques.

Cette pollution d’ondes crée un stress cellulaire consistant en céphalées, troubles neurologiques touchant la sensibilité superficielle et profonde, ou troubles de l’attention et de la concentration.  Puis une atteinte du système nerveux central qui se manifeste par la survenue d’une triade symptomatique consistant en insomnie, fatigue et dépression. (*Professeur D. Belpomme).

Je suis effrayé par les résultats de mes travaux, recherches, expériences, vérifications, et des conséquences à venir, surtout pour les enfants et adolescents qui sont les plus fragiles..

Il faut savoir que la femme enceinte qui porte son téléphone sur son ventre altère le développement de son bébé « in utéro » – dans son ventre…-.  Quatre publications scientifiques le disent.. Aucune n’a été reprise par les médias… Aucune « mise en garde » n’est publiée..

Eric Remacle : Jacques Surbeck,  je vous remercie pour cette interview et vous suis reconnaissant pour vos efforts constants à vouloir préserver notre santé et notre bien-être.

Pour celles et ceux qui le souhaitent voici le site de Jacques Surbeck

http://www.emf-bioshield.com

Je vous fournis ici les autres articles en références :

– Risques accrus de 50 pct de problèmes comportementaux chez les enfants exposés aux téléphones mobiles in utero et après leur naissance

– Utilisation du téléphone portable et tumeurs au cerveau, le lien confirmé par des chercheurs français

– Démence numérique et cerveau asymétrique

– Les effets nocifs des ondes portables sur le sang

A lire aussi sur ce thème:

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Enter the title for your Facebook comments section

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.