+32 477 39 31 53 eric@ericremacle.net

Le Bonheur protège du cancer, c’est prouvé !

Le Bonheur protège du cancer, c’est prouvé !

Je vois autour de moi un grand nombre de personnes qui ont le cancer et ce fléau entraîne bien évidemment un nombre important de stress.

 Dans cet article je voudrai vous partager l’information suivante : Le bonheur protège du cancer et c’est prouvé scientifiquement.

Plusieurs livres ont déjà révélé ce fait. dans cet article je voudrai résumer une idée clé et souligner le fait que selon les chercheurs, l’optimisme et les émotions positives protégeraient la santé cardiovasculaire (et attention, pas simplement l’absence d’émotions négatives).

 Le Dr Christian Boukaram Radio-oncologue et chef du service de radiochirurgie à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, à Montréal est un expert du système nerveux.  Sur le chemin du neuropsychiatre français David Servan-Schreiber, il a publié Le pouvoir anticancer des émotions édité aux Éditions de l’Homme et vite devenu un best-seller.

 Selon lui, les preuves scientifiques se sont multipliées pour montrer le lien entre bonheur ou stress et propagation ou non du cancer :

  •  D’abord, on a découvert que les cel­­lules cancéreuses étaient pourvues de récepteurs d’adrénaline. Et que cette hormone, sécrétée par le corps en période de stress, accélérait leur propagation.
  •  Plusieurs études relient également les deuils mal résolus à l’apparition du cancer. « Les cellules anormales se multiplieraient trois fois plus vite lorsque nous éprouvons un sentiment de désespoir. » explique-t-il dans ses interviews.

 « L’angoisse, le stress chronique, la dépression ou l’isolement social constituent des facteurs de risque supplémentaires. En plus d’affaiblir les défenses naturelles du corps, la souffrance psychologique nous incite à adopter de mau­vaises habitudes de vie, qui seraient pro-cancer. Si vous êtes inquiet ou stressé, vous risquez plus de fumer, de mal manger ou d’abuser de l’alcool ».

 A la lueur de ces recherches les facteurs aidants et de guérison apparaissent comme étant les liens d’amour, d’amitié que nous entretenons, l’intelligence émotionnelle qui nous aide à comprendre d’où viennent nos émotions pour les gérer ensuite et enfin la dimension spirituelle.

Bien entendu un facteur de base ne doit pas être oublié de l’équation : l’hygiène de vie et en particulier l’hygiène alimentaire. Nous savons aujourd’hui que les cancers apparaissent rapidement dans un milieu acide et très rarement dans un milieu alcalin, d’où l’importance cruciale de désintoxiquer notre milieu cellulaire avec une alimentation verdoyante et une restriction alimentaire étudiée. Le docteur David Servan-Schreiber en parle longuement dans son livre « Anti cancer ».

Un autre chercheur,  le Dr Dean Ornish, de l’Université de San Francisco, a démontré ainsi qu’un programme de bien-être complet pouvait faire régresser la maladie. ce programme incluait du développement personnel, un régime alimentaire et des techniques de respiration et de visualisation. Au bout de trois mois, des biopsies ont révélé que certains gènes liés aux cancers de la prostate et du sein étaient « désactivés ».

Cela montre que le travail sur soi et sur son bonheur intérieur est tout aussi important que l’hygiène de vie. Une attitude optimiste, empreinte de sérénité, de paix intérieure et dénué de tout stress peut en effet activer et désactiver des gènes comme le prouve régulièrement épigénétique.

Nourrir un sentiment de bien-être et de paix intérieure favoriserait ainsi la guérison, selon le Dr Boukaram. Il a d’ailleurs fondé CROIRE, organisme qui, appuyé par la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont au Québec, apporte un soutien psychologique et social aux patients, entre autres par l’art-thérapie et le yoga. « Les groupes de soutien ne sont pas seulement bénéfiques pour le moral des patients mais peuvent aussi améliorer leur condition médicale », dit-il.

 « Prenez l’effet placebo, ajoute l’oncologue. Des patients vont mieux parce qu’ils ont cru qu’on leur donnait un médicament puissant, alors qu’ils n’avaient absorbé qu’un comprimé de sucre. On constate ainsi l’effet potentiel du mental sur le corps. »

 Dans cette logique, le Dr Christian Boukaram  utilise tout comme moi l’hypnothérapie auprès de ses patients pour maîtriser la douleur et diminuer les effets secondaires des traitements.

 Bien sûr, il ne promet pas de miracle. « Il s’agit seulement de reconnaître que l’esprit et le corps ne sont pas séparés par une barrière étanche, mais qu’ils forment un tout », conclut-il.

Bien évidemment le mieux est d’anticiper pour éviter cette maladie. Dans cet esprit, une autre étude américaine publiée dans la revue Psychological Bulletin en avril 2013 (Source : http://www.medicalnewstoday.com/articles/244214.php) conclut également que l’optimisme, le bonheur et les émotions positives protégeraient la santé cardiovasculaire.

Alors que de nombreuses études ont montré que des états psychologiques négatifs comme la colère, l’anxiété, l’hostilité et la dépression peuvent nuire à la santé du cœur, l’effet des états positifs est moins connu, notent les chercheurs, car, soulignent-ils, l’absence d’états négatifs n’est pas la même chose que la présence d’états positifs.

Julia Boehm et Laura Kubzansky chercheurs de l’Université Harvard ont analysé les résultats de 200 études portant sur les liens entre le bien-être psychologique positif et la santé cardiovasculaire et ont mis en évidence que le bien-être était lié à une tension artérielle plus basse, un meilleur profil de cholestérol et de triglycérides sanguins et un poids santé.

Les personnes ayant un meilleur sentiment de bien-être étaient aussi plus susceptibles de faire de l’exercice, d’avoir une alimentation équilibrée et d’avoir un sommeil suffisant ce qui est également la clé pour la régénération.

Toutes bonnes raisons pour mettre en place les conseils et entraînements du site 🙂

A ce propos je vous proposerais d’ici quelques semaines un entrainement intensif au Bonheur, ce sera un programme révolutionnaire sur lequel je travaille depuis plusieurs années !

Maintenant faites moi part de vos commentaires, ça me fait toujours plaisir ! Connaissez-vous des personnes ayant eu un cancer et ayant amélioré leur état en diminuant leurs stress et en développant leur Bonheur intérieur ?

A lire aussi sur ce thème:

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Enter the title for your Facebook comments section

6 Comments

  1. Bonjour,

    J’aime cet article beaucoup. C’est tres interessant et bien ecrit. J’utilise cet article comme source pour un projet d’ecole, mais le prof veut savoir la date approximative de l’article. Est-ce que quelqu’un peut m’aider?
    Merci Beaucoup!

    Natalie <3

    Reply
    • Chère Nathalie, merci! L’article est daté du 02/11/2013.
      Beau projet !

      Reply
      • Merci Beaucoup!

        Reply
  2. Superbe article. Merci de l’avoir écrit. Finalement la santé est plus simple que ce que les « savant » veulent nous faire croire.

    Reply
  3. Merci Xavier pour ton chouette commentaire !

    Reply
  4. Bonjour Eric,

    Merci pour le partage de cet article intéressant !

    Je suis persuadé que ce qui ne s’exprime pas peut s’imprimer « dans » notre corps, par la seule force de l’esprit, sans que le sujet en soit nécessairement conscient.

    Pire, je pense que le stress ou le malheur peuvent être, en plus, des « terreaux » favorables à une mauvaise hygiène de vie, au développement de mauvaises habitudes (alimentaires, tabac, sédentarité, …).

    Ce qui ne fait, in fine, qu’amplifier l’effet désastreux sur notre personne.

    PS : Je viens de terminer la lecture de votre livre « Bonheur ou Stress -La décision de chaque instant ». Je n’ai jamais fait ça, mais je crois que je vais le relire.

    Merci à vous, merci pour ces vérités.

    Cordialement,

    Xavier.

    Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. Voici comment avoir des gènes en bonne santé ! - Le Bonheur ou le Stress la décision instantanée | Le Bonheur ou le Stress la décision instantanée - […] et le lien de cette qualité avec le bonheur. J’ai déjà écrit à ce sujet « Le Bonheur protège du…
  2. L’altruisme pour être heureux et avoir des gènes en bonne santé - Le Bonheur ou le Stress la décision instantanée | Le Bonheur ou le Stress la décision instantanée - […] et le lien de cette qualité avec le bonheur. J’ai déjà écrit à ce sujet « Le Bonheur protège du…

Répondre à Xavier Lombart Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.