+32 477 39 31 53 - +41 77 941 03 35 eric@ericremacle.net
Se servir des cycles naturels pour changer profondément

Se servir des cycles naturels pour changer profondément

 

Profiter du cycle de la nature, de tous les cycles que la nature nous offre est une aide extraordinaire pour changer, pour se transformer, pour se développer.

Je profite de quelques jours en Suisse dans les montagnes, dans un cadre magnifique et c’est incroyable comme le fait de changer d’environnement déjà nous influence et tout est beaucoup plus facile car nous sommes au printemps, période très particulière, dans l’année ou tout est beaucoup plus facile; il y a plus de soleil, il fait moins froid, les forces de vie reviennent et quand on est souvent dans notre vie parfois bloqué et qu’on n’arrive pas à faire certaines choses, on voudrait mettre en place de nouvelles habitudes, mais on n’y arrive pas.

Je vous invite comme moi à profiter des forces de la nature qui sont une aide extraordinaire car tout est plus facile. Comme vous le savez on est entouré de cycles, le cycle des planètes, le cycle de la lune, des cycles biologiques (les femmes le savent bien) enfin il y a plein de cycles et ensuite il y a le cycle des saisons. Et donc le printemps est très particulier, vous l’avez certainement déjà tous senti car on sent la vie qui revient.

Apres l’hiver, ou parfois on a difficile à sortir, ou on ne mange pas tres bien, on a difficile à mettre en place des changements dans notre vie, le printemps rend les choses beaucoup plus faciles et donc je vous invite vraiment à ne pas laisser passer ce train extraordinaire de la chance qu’est le printemps et de profiter de cette periode particuliere pour mettre en place de nouvelles habitudes comme par exemple, moi, ce que je fais, je me remets à courir.

Pendant l’hiver j’étais trop fatigué, j’avais trop de travail, je n’ai pas couru ce qui fait que j’ai un peu grossi.

Donc, je me suis remis à courir, car courir en hiver est beaucoup plus dur que courir au printemps bien sûr, c’est du bon sens; et donc, ce serait dommage de ne pas en profiter.

Vous pouvez également mettre en place de nouvelles habitudes comme manger beaucoup moins, on se portera toujours beaucoup mieux; on laisse le corps se reposer pendant qu’on ne mange pas.

Des longues périodes ou on ne mange pas, le corps se nettoie, on se détoxine par exemple.

Moi, je mange une fois par jour et au printemps, c’est tres facile à faire, en hiver, c’est beaucoup plus difficile.

Mettre en place des nouveaux exercices de méditation, méditer au soleil, c’est plus agréable, faire des exercices de respiration, se remplir d’oxigene qui est tellement important pour la santé.

Cet oxigene qui nous permet d’avoir de l’énergie justement, qui est anti-inflammatoire et qui permet vraiment d’etre en bonne santé. Respirer quand il fait beau, quand il y a du soleil, c’est tellement plus facile également et permet de mettre en place tout un tas de changements comme se lever plus tôt, c’est beaucoup plus facile évidemment quand il y a du soleil, quand on est au printemps, etc…

Mettre en place même des changements devient important car vous verrez que c’est beaucoup plus facile de le faire quand il fait beau, je crois que vous le savez aussi, c’est intuitif, effectuer des changements en hiver est évidemment beaucoup plus difficile alors, profitons de ces forces de vie : le soleil; ce soleil qui donne la vie et qui est extraordinaire.

Essayons d’ailleurs , c’est ce que j’essaie de faire régulierement, c’est de s’arrêter et de se donner un bain de soleil, pas des heures non plus mais juste pour se nourrir, on en a besoin, on est tous en manque de vitamine D et se nourrir de la vie, en fait, de la vie qui donne des couleurs particulieres avec ce soleil qui donne une clarté particuliere.

Donc, je vous invite vraiment à ne pas laisser passer ce train de la chance, profitez de cette

période pour mettre en place tout un tas de changements dans votre vie même si on se sent

fatigué apres l’hiver, les choses vont être beaucoup plus faciles.

Alors, je vous propose, de me faire savoir si vous mettez des changements en place. Ca m’intéresse de savoir ce que vous faites.

Moi, personnellement, je change ma façon de manger, je reprends le sport, je médite plus et je mets aussi en place des changements importants dans ma vie 🙂

Transcription complète de la vidéo par Danielle Van Buyten

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Jeûner pour une santé optimale !

Jeûner pour une santé optimale !

Faisant suite à mon article du mois de juin 2015 intitulé « Le Bonheur est dans le ventre, soigner nos émotions par la physiologie et la chimie ?« , voici un partage sur mon expérience de 34 ans du Jeûne.

Qu’est ce que le Jeûne et pourquoi jeûner ? ( et comment ? )
En quoi cela va t’il améliorer notre santé ?
Pourquoi est-ce si fondamental et universel ?

Découvrez dans cette vidéo mes réponses à ces questions et écoutez le partage des ma pratique du jeûne 🙂

En bas de la vidéo, retrouvez des ressources mentionnées dans la vidéo et une mise en écriture du développement sur l’origines commune de toutes maladies acquises :

Ressources mentionnées dans la vidéo :

– Arte sur le jeûne : https://www.youtube.com/watch?v=IEsZE7Xh1i0

– – Sur le foie :

Mon ami, le docteur François Pithon doublement diplômé en médecine (en France et 30 ans plus tard aux USA), détenteur d’un doctorat en immunologie démontrait en 2005 lors d’une présentation officielle aux autorités du CHU de Montpellier et aux autres Professeurs Européens spécialistes du système Immunitaire, le fruit de ses découvertes sur « l’origine et le Traitement des Maladies Acquises ».

Les points clés sont les suivants :

 – Les trois types de maladies : les maladies héréditaires (Génétiques), les maladies extérieures (carentielles, toxiques, traumatiques, …) et les Maladies Acquises  ( = 80 % des affections dont peut souffrir un être humain)  sont ces maladies d’origine Intérieure, c’est à dire induites par une accumulation de Toxines qui engendrent, pour moi, la révolte d’un système immunitaire ne reconnaissant plus ses propres tissus & organes comme lui appartenant.  Alors, selon l’âge et la quantité de toxines déposées sur nos tissus, trois types de réactions deviennent possibles :

1) les ALLERGIES :

En règle des jeunes adolescents qui utilisent leurs « Troupes de choc » (histamines, prostaglandines, …) : ces médiateurs chimiques très efficaces, d’action immédiate, non spécifique, agissant sur ces zones externes les plus faciles d’accès, là où les « toxines » viennent facilement se déposer : soit surtout : la Peau, le Naso-Pharynx et les Poumons.

2) les maladies auto-immunes

Faute de « Troupes de Choc » encore disponibles, nous envoyons alors le « Gros des troupes » : nos « Anticorps » ! Ils engendrent toutes les « Maladies Auto-immunes » et toutes les « Maladies Orphelines » (celles dont on n’a pas encore compris que le mécanisme est … le même !). Dans les 2 cas elles sont toutes deux induites par nos propres Anticorps délivrés contre nous-mêmes par notre Système Immunitaire : le dépôt des Toxines en divers endroits de notre corps faisant que notre système Immunitaire ne reconnait plus nos propres tissus et organes comme lui appartenant et les attaque comme des « corps étrangers ».

Selon l’endroit où les « Toxines » se seront déposées apparaîtra, dans notre corps la multitude des diverses « Maladies Acquises » (en règle de l’Adulte):

– Alzheimer / Parkinson / Troubles Psychiatriques & Dépression / Diabète / Hypertension / iléites / Arthrites / etc. … ainsi que celles non encore identifiées, par la Médecine Allopathique Officielle, dite « moderne ». Egalement :

Les troubles psychiatriques : imaginez des anticorps attaquant les glandes sécrétant nos « Neurotransmetteurs » : ces espèces d’hormones du cerveau qui régulent notre fonctionnement psychologique, et, parmi elles, la plus fréquente de toutes les « Maladies

Acquises » de l’Adulte : la Dépression ? N’est-il intéressant de savoir qu’il suffit d’anticorps attaquant ces glandes sécrétant ces deux neurotransmetteurs (« Sérotonine » et « Néosynéphrine ») pour être « déprimé » ?

– Pour le DIABETE, il en est de même. Dès 2002, la médecine traditionnelle officielle a commencé à publier que le Diabète (d’abord « Juvénile », puis « adulte ») était eux aussi induit par une attaque auto-immune (des cellules Beta des « ilots de Langherans » du pancréas). Nos Anticorps bloquent alors notre fabrication d’Insuline et nous rendent diabétiques. Ici, tout comme pour la « Schizophrénie », la maladie est d’autant plus grave qu’elle débute jeune, car la réaction auto-immune (toujours contre nos glandes sécrétant ces produits vitaux) est, bien sûr, plus violente.

L’hypertension artérielle (H.T.A.) et les maladies cardiovasculaires : 1ère cause de décès sur Terre. 90 % des H.T.A. (hyper tensions artérielles) ne sont finalement pas « essentielles » (sans causes connues), mais bien induites par la réaction auto-immune que des Toxines accumulées au fil des années et déposées sur la couche interne ou « l’endothélium » de nos artères engendre.

– Ces dernières induisent une réaction « auto-immune » tant contre ces toxines que, bien sûr, contre nos propres parois artérielles qui les supportent.

3) Puis les cancers : souvent donc des gens plus âgés : faute de « Troupes de choc » ou du « gros des Troupes » encore disponibles, face à l’énorme quantité de « Toxines » accumulées au fil des années (par manque d’hygiène … ou plus rarement face à une erreur génétique), le corps n’a plus qu’une ultime possibilité : son « Arrière Garde » .. Pour essayer de débarrasser notre corps de ses toxines : notre Système Immunitaire propose alors à nos cellules une « mission impossible » : celle de « digérer / manger » nos toxines en excès. Malheureusement ces dernières engendrent aussi la multiplication incontrôlée des cellules concernées. Voire elles s’éparpillent dans tout le corps par des « Métastases » ..

– La médecine occidentale actuelle est la meilleure médecine palliative pour les urgences (crise d’HTA, Traumatismes, etc. …).  Elle peut, dans le cas de l’HTA, avec des médicaments soit « diminuer le volume contenu » (par des « diurétiques » …), soit réaugmenter le volume du contenant (en relâchant la constriction des artères par des « alphas – bloqueurs ») ? Mais comment pourrait-elle être « curative » si elle ne supprime pas le « Primum Movens » de nos réactions « auto-immunes » : nos Toxines ?

– Il en est ainsi pour toutes les « M. A. » : induites par l’accumulation de « toxines » induisant la « révolte de notre système immunitaire. Il est donc tout à fait essentiel d’éliminer ces toxines en particulier, grâce au foie !

– Le foie est ce merveilleux « détoxiqueur » (« filtration Hépatique » du Foie), qui peut nous prévenir de toutes ces « Maladies Acquises » en éliminant nos Toxines.

– le foie contient trois systèmes veineux avec : sa « veine Porte », la branche hépatique de la « veine Cave » et le système veineux Hépatique : comme dans tout organe, afin de nettoyer & épurer chaque cellule du Foie.

– Nous préconisons donc le jeûne : 1) quand on arrête de manger plus de 8 h 00, le foie, a fini de nous faire digérer,  il cesse alors de filtrer la veine Porte, et reporte ses extraordinaires fonctions de « détoxiqueur » sur la veine Cave : c’est alors seulement pendant le jeûne uniquement  qu’il peut alors « ramoner » tout notre corps et le débarrasser de toutes ses toxines.

Il peut enfin reporter son activité sur la branche hépatique de la veine, c’est-à-dire filtrer la circulation veineuse, non pas du tube digestif, mais de tout notre corps. Il se met alors à nous nettoyer et à nous débarrasser de tous nos poisons et autres toxines en les éliminant par le système biliaire qui les éjecte par le duodénum puis tout le tube digestif pour que cela parte avec nos selles.

– Notons néanmoins que, pour ne pas laisser nos aliments « pourrir » dans notre tube digestif, c’est la veine Porte qui a priorité sur la veine Cave par rapport à notre système veineux Hépatique.  En d’autres termes le foie ne peut nettoyer notre corps que 8 heures après le dernier repas … =  quand la digestion est finie.

Et donc : si l’on mange 3 fois par jour (3 x 8 h = 24 h ) = on est toute la journée en train de digérer … et jamais en train de nous nettoyer. Votre foie passe ses journées à « digérer » (sa priorité) et vous gardez vos toxines et avec elles, tous les risques de voir apparaître la « révolte de votre système Immunitaire » et de nouvelles « Maladies Acquises » … (toutes différentes selon l’endroit où vous déposez vos Toxines).

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Le stress électromagnétique et ses impacts

Le stress électromagnétique et ses impacts

Attention : mise à jour du 26 août 2016 : Bonne nouvelle, à partir du 1er janvier 2017, les patrons français seront dans l’obligation de protéger leurs employés contre les seuils trop élevés de champs électromagnétiques émis par les appareils électroniques présents sur les lieux de travail. Après une longue attente de trois ans, la directive européenne sur les ondes électromagnétiques vient d’être adoptée en France. Ce qui signifie qu’à partir du 1er janvier 2017, le décret astreindra les chefs d’entreprise à protéger leurs salariés contre le rayonnement des ondes électromagnétiques émises par les appareils électroniques de l’entreprise (smartphones, bornes WiFi, câbles électriques, etc). En outre, ce décret fixe les règles de prévention contre les risques pour la santé et la sécurité des travailleurs exposés aux champs électromagnétiques, notamment contre leurs effets biophysiques directs et leurs effets indirects connus.

Notre bien-être dépend en grande partie de notre santé physiologique et de notre niveau d’énergie et ceux-ci dépendent dans une grande mesure de  l’environnement dans lequel nous évoluons.

Si par exemple nous vivions dans un monde peu ensoleillé, pollué, en guerre, avec une nature radioactive, notre santé et donc notre bien-être seraient largement compromis et ce même si nous sommes très équilibrés d’un point de vue psychologique.

En d’autres termes, ce que nous mangeons, buvons, respirons, les endroits et personnes que nous fréquentons nous influencent et peuvent soit nous apporter de l’énergie soit nous en enlever.

Il en va de même de l’exposition à des éléments non visuels mais qui peuvent être fort nocifs pour notre organisme et stresser celui-ci à notre insu. Je veux parler des pollutions électromagnétiques fort présentes depuis une dizaine d’année que je pense responsables en partie de toute une série de troubles psychologiques.

J’interviewe ici Jacques SURBECK, directeur de recherche et Médaillé d’or des Jurys Scientifiques Internationaux de Genève & Kuwait, pour ses systèmes de Protection contre les pollutions électromagnétiques qu’il a développés.

jacques-Surbeck

Il est aussi une des personnes les plus au fait des méfaits des ondes et de leurs conséquences sur notre santé physique et psychique.

Pour ma part j’ai été sensibilisé à ce problème depuis une dizaine d’années seulement, et dans mes cours de gestion du stress dans les entreprises, je proposais toujours aux participants de s’informer de la recherche sur ce sujet et d’éviter de passer trop de temps le téléphone portable collé à l’oreille ou devant des écrans d’ordinateurs.

risques smartphones

Evidemment c’était surprenant à l’époque.. Depuis, plusieurs études vont dans le sens de la nocivité des ondes et on parle aujourd’hui de la notion de stress électromagnétique.

Dans cet article, nous allons voir que c’est une réalité indispensable à connaitre pour notre protection et notre bien-être. Surtout que ces vingt dernières années, la pollution électromagnétique a connu une croissance fulgurante, due en grande partie à la multiplication des téléphones portables et tablettes.

polluton

logo de la Coalition québécoise de lutte contre la pollution électromagnétique

 Personnellement, étant aussi psychothérapeute, quand une personne dans mon cabinet se plait de maux psychologiques, je ne peux m’empêcher de creuser aussi les aspects environnementaux et physiologiques la concernant, comme par exemple son hygiène alimentaire, son activité physique, sa qualité de sommeil etc. Il va de soi que ces aspects influent énormément (pour ne pas être des causes parfois) sur la santé mentale.

 Aujourd’hui je pense que nous commençons à avoir suffisamment d’éléments pour rajouter dans ces aspects extérieurs favorisant ou non notre santé mentale, le plan électromagnétique.

ondes nocives

Je suis donc heureux de vous présenter cette interview avec l’un des hommes les plus éclairés sur le sujet.

Eric Remacle : Jacques Surbeck, je vous connais depuis quelques années pour votre combat de conscientisation au « stress électromagnétique ». Vous êtes directeur de recherches et Médaillé d’or des Jurys Scientifiques Internationaux de Genève & Kuwait pour vos systèmes de Protection contre les pollutions électromagnétiques.

Vous souhaitez alerter l’opinion publique sur le fait que ces vingt dernières années, la pollution électromagnétique a connu une croissance fulgurante, due en grande partie à la multiplication des téléphones portables, tablettes du type iPad et ordinateurs portables.  

Ces antennes et leurs réseaux créent ce que vous nommez une « chape » électromagnétique dont les conséquences pour la santé sont selon vous néfastes. Vous avez d’ailleurs récemment fait le lien entre pollution électromagnétique et  AVC, infarctus et autres thromboses qui sont en augmentation, surtout chez les jeunes. (voir les documents référencés en fin d’articles). 

Pouvez-vous en dire plus ce nouveau type de stress et comment vous en êtes arrivé à mesurer son impact sur notre bien-être ? 

Jacques Surbeck : Oui, de 2 manières : d’abord en regardant au microscope le comportement des globules rouges du sang d’un utilisateur de téléphone portable :  ils contiennent des molécules de fer, (heureusement, sinon c’est l’anémie) et celles-ci sont « chargées » par les ondes fragmentées, ce qui les transforme en micro-aimants.. Lesquels « en suspension » dans un liquide (le sang en est un) ont une tendance naturelle à s’agglutiner, provoquant des bouchons, pouvant provoquer des AVC, infarctus, thromboses, etc..

 Alors que le même téléphone portable équipé de notre élément « EMF-Bioshield®TEL+ » ne provoque aucune agglutination des globules rouges de ce même sang.

Sans titre

Passage au microscope, photo.. (fig 3) qui montre de façon indiscutable que les globules rouges du sang se sont agglutinés. Ceci diminue leur surface d’échange-transport d’oxygène, d’où fatigue, et surtout, cela augmenterait les risques de thrombose, voire d’AVC &/ou d’infarctus, etc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par ailleurs, grâce aux appareils développés par  l’Institut K. Korotkov de St Petersburg, il a été possible de constater que le « champ-vital » (le « CHI » de la médecine chinoise) est détruit à près de 30% en 5 minutes de conversation avec un téléphone portable, alors que ce même téléphone équipé de cette protection ne provoque aucune altération du champ vital.

champ bio

Eric Remacle : Vous dites également que la destruction de ce « champ vital est « perçue » par l’organisme comme une agression qui entraine une rétention de l’adrénaline. Comment en est-on arrivé à découvrir ce mécanisme ? Y a-t-il des études scientifiques sur le sujet et des publications ? 

Jacques Surbeck : L’agression sur le « champ vital » est mise en évidence par K.Korotkov :  « la rétention d’adrénaline » publiée par l’OMS.

Voici le document de l’OMS que me montre Jacques Surbeck  :

oms

Eric Remacle : Vous avez créé des appareils de protections fonctionnant grâce à la mise en place d’éléments de résonance-à-contre-phase qui restituent à ces ondes une biocompatibilité analogue à celle des radiations naturelles. Outre votre système de protection, si nous n’en avons pas, que peut-on faire pour se protéger malgré tout contre ces ondes qui nous agressent et nous stressent sans que nous en ayons conscience ?

Jacques Surbeck : Quand il pleut, (comme on ne peut arrêter la pluie) on prend un imperméables ou un parapluie.. Quand on veut faire l’amour avec un/une sidaïque.. on utilise un préservatif.. Vu le fait qu’il est aujourd’hui impossible de se passer de ces ondes qui gèrent l’économie de la planète, LA solution est de se préserver de leurs nuisances, en utilisant les produits qui ont fait la preuve de leur efficacité scientifiquement, et qui ont reçu les plus hauts prix, de jurys scientifiques internationaux, en se méfiant des contrefaçons qui pullulent…

pub

Appareils de protection créés par Jacques Surbeck

Eric Remacle : Je connais plusieurs personnes qui dorment par exemple avec leur portable à côté d’elles et l’utilisent comme réveil..

Jacques Surbeck : Personne ne peut empêcher un individu de se suicider..  Il faut savoir qu’un téléphone portable allumé émet un bip chaque 3 secondes soit 28.000 impulsions électromagnétiques en 24h..(pour SE localiser..).

Plusieurs études scientifiques internationales montrent que, à partir de 30 minutes/jour de communication avec un téléphone portable, le risque de  « produire » un cancer du cerveau a augmenté de 300% ces 5 dernières années, alors, … garder un tel générateur d’ondes à proximité de sa tête toute une nuit multiplie d’autant les nuisances, donc les risques…

 Aucun téléphone portable « allumé » (même sans émission) NON protégé, ne devrait être (plusieurs heures) à moins de 2,5 mètres d’un être vivant.

Je vous rappelle que lors du Congrès scientifique d’Amsterdam de 2002  (eh  oui… il y a 13 ans..) nous avions montré que ces ondes cassent l’ADN humain, obérant les reproductions cellulaires (cette publication scientifique internationale a été frappée d’omerta, et aucun média n’a voulu la diffuser) et aucun organisme « scientifico-officiel » n’a accepté de le reproduire, donc : ni de la combattre, ni de la confirmer..

Eric Remacle : Qu’en est-il de la voiture ? On a souvent entendu que la carcasse de la voiture joue comme « cage de Faraday » et amplifie la nocivité pour les passagers, est-ce exact ? 

Jacques Surbeck : Oui, et comme elle « empêche » les ondes d’en sortir, l’appareil est contraint de générer des ondes en puissance maximale, donc plus nocives..

Eric Remacle : Il y a quelques années, j’ai  acheté votre technologie pour me protéger de ces ondes néfastes (pour mon gsm et mon écran) et j’en suis très satisfait. Vivre la bonne santé mentale et physique requiert des actions de protection sur plusieurs niveaux, dans plusieurs champs de notre vie et le champ des ondes électromagnétiques n’est plus à négliger.

Cependant on ne peut pas encore se promener avec un parapluie anti-ondes partout.. Nous sommes bombardés de ces ondes même quand nous ne sommes pas chez nous ou au bureau. Comment s’en protéger ? Faites-vous personnellement quelque chose par rapport à cela ? 

Jacques Surbeck : Oui, j’ai même obtenu la coupe des votes des 64.000 visiteurs du salon des inventions de Genève, pour ces sphères-de-résonance qui créent une « zone blanche portative »  permettant aux EHS (Electro-Hyper-Sensibles) de vivre « normalement » dans un univers pollué par les ondes.

Le salon des inventions de Genève propose en effet aux visiteurs de voter pour l’invention « la plus utile » qui reçoit une coupe, laquelle m’a été attribuée en 2012 pour ces résonateurs-à-contre-phase qui restituent aux EHS la sensation d’une « zone blanche » et leur permet une vie normale dans un environnement saturé d’ondes.

coupe surbecksephere

Eric Remacle : Les études sont là pour le démontrer, les ondes nocives existent et menacent notre santé globale. Je me souviens il y a deux ans de ces étudiantes danoises qui avaient prouvé la nocivité des ondes de façon simple sur des pousses de cresson. (L’article est ici : La nocivité des ondes wifi remise en question par des étudiantes Danoises). Aucun fabricant de GSM ne semble s’intéresser à vos découvertes. Le politique ne semble pas beaucoup bouger non plus. Pourquoi selon vous y a-t-il une telle inertie et, comme vous le dites, une omerta sur ce gravissime sujet ? 

Quand un  Etat « vend » une bande de fréquences à un opérateur (plusieurs centaines de millions, parfois,) IL est « mal  placé » pour contraindre ce dernier à prendre des précautions pour protéger la santé des utilisateurs.. D’où une inertie coupable des gouvernements, et une chape de plomb des médias (qui ont tous de juteux contrats de publicité..).

Dans son n° de février 2014, page 34, Science & Vie demande « pourquoi » les victimes d’AVC sont de plus en plus jeunes et nombreuses »… La « Science » prétend ne pas en connaitre la raison, or personne n’accepte d’en rechercher les possibles origines causales dans les ondes.

Il existe une désinformation soigneusement orchestrée et financée par crainte des conséquences juridiques et financières qu’engendrerait la reconnaissance officielle de ces nuisances dont les assureurs excluent formellement la couverture de leurs polices RC.

En Suède, le Professeur S. Hansson Mild, (de l’Université de Götteborg) a publié une étude montrant une augmentation de 300% des cancers du cerveau chez les utilisateurs à long terme des téléphones portables et sans fil au cours des 5 dernières années. (Journal International d’oncologie, vol.22).

Lire le résumé de cette étude ici : étude suédoise

La Cour suprême d’Italie a reconnu l’’origine causale des ondes dans le déclenchement d’un tel cancer, ouvrant la porte à une jurisprudence dans les pays de la CE.  C’est pourquoi, en Israël, un opérateur de téléphonie mobile a « acheté » pour l’équivalent de 100.000.- francs suisses le retrait d’une plainte déposée à son encontre par une victime des ondes..).

Lire l’article : La Cour de cassation italienne vient de reconnaître un rapport en tumeur au cerveau et utilisation intensive du téléphone portable

Lire aussi cet article : c’est maintenant officiel en Inde, les ondes de votre téléphone portable peuvent vous tuer

Ce n’est donc pas sans raison que les assureurs refusent de  « COUVRIR » les conséquences des  sinistres dus à ces ondes dont Paris Match annonce des séquelles PIRES que celles de l’amiante,.. et le Professeur Goldsworthy (de l’Impérial Collège, de Londres) une analogie de croissance avec l’autisme.

Les opérateurs sont dans l’angoisse d’avoir des procès comme le cas cité en Israël d’où ma proposition de « moratoire » qui leur « permettrait » » de reconnaitre (sans risque-de-procès) ces nuisances, et d’y pallier avec mes produits (ou d’autres pour autant que leur efficacité et innocuité soient établies..) . Encore faudrait-il un peu de courage de la part des officiels..

Eric Remacle : Vous parlez de personnes électrosensibles. Les témoignages que vous me partagez écrits par des personnes se définissant comme telles et vous remerciant, sont éloquents. Pouvez-vous donc définir ce terme, nous expliquer les caractéristiques de ces personnes et nous dire si cela concerne une grande partie de la population?

La sensibilité électromagnétique ou intolérance environnementale idiopathique attribuée aux champs électromagnétiques (ou IEI-CEM, ou électro-sensibilité, ou électro-hypersensibilité ou HSEM ou EHS ou syndrome EHS ou syndrome d’intolérance aux champs électro-magnétiques, SICEM) est une maladie dans laquelle une personne déclare souffrir de symptômes qui selon elle sont causés et aggravés par des champs ou des ondes électromagnétiques.

Cette pollution d’ondes crée un stress cellulaire consistant en céphalées, troubles neurologiques touchant la sensibilité superficielle et profonde, ou troubles de l’attention et de la concentration.  Puis une atteinte du système nerveux central qui se manifeste par la survenue d’une triade symptomatique consistant en insomnie, fatigue et dépression. (*Professeur D. Belpomme).

Je suis effrayé par les résultats de mes travaux, recherches, expériences, vérifications, et des conséquences à venir, surtout pour les enfants et adolescents qui sont les plus fragiles..

Il faut savoir que la femme enceinte qui porte son téléphone sur son ventre altère le développement de son bébé « in utéro » – dans son ventre…-.  Quatre publications scientifiques le disent.. Aucune n’a été reprise par les médias… Aucune « mise en garde » n’est publiée..

Eric Remacle : Jacques Surbeck,  je vous remercie pour cette interview et vous suis reconnaissant pour vos efforts constants à vouloir préserver notre santé et notre bien-être.

Pour celles et ceux qui le souhaitent voici le site de Jacques Surbeck

http://www.emf-bioshield.com

Je vous fournis ici les autres articles en références :

– Risques accrus de 50 pct de problèmes comportementaux chez les enfants exposés aux téléphones mobiles in utero et après leur naissance

– Utilisation du téléphone portable et tumeurs au cerveau, le lien confirmé par des chercheurs français

– Démence numérique et cerveau asymétrique

– Les effets nocifs des ondes portables sur le sang

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Dépression, déprimé? Que faire ?

Dépression, déprimé? Que faire ?

Vous êtes déprimé, dépressif…

Suite aux frustrations (provenant parfois de notre enfance), aux traumatismes, aux difficultés
auxquels nous sommes confrontés, on peut se sentir en détresse, accablés d’une grande souffrance,
d’une profonde tristesse, ressentir un mal-être intense.

Le premier conseil capital est de ne pas culpabiliser. Au lieu de penser qu’on a tout pour être
heureux et que néanmoins on ne l’est pas, reconnaître que le monde dans lequel on vit n’est
pas toujours facile, que nous ne sommes pas parfaits.

A la culpabilité qui accentue la souffrance, préférer la notion de responsabilité (de notre état) car elle
nous reconnecte à notre pouvoir de changer les choses, d’aller mieux.

Le repos quant à lui, est nécessaire, afin de se regénérer, de récupérer. Face à la perte
d’énergie, à la perte de plaisir, au manque de motivation, au repli sur soi, accepter de
s’arrêter pour se reconstruire.

 Stop aux pensées négatives ! Elles affluent par milliers et il importe de ne pas les analyser car
elles déclenchent notre mal être, nous reliant à nos émotions désagréables et aux états de
fait du passé, générant jugement, interprétation, comparaison…) et nourrissent ainsi le cercle
vicieux.
Telles des mauvaises herbes dans notre jardin intérieur, les couper dès qu’elles se manifestent afin
de laisser place à notre potentiel de transformation pour cocréer notre réalité.
 Et…Last but not least, être patient. La souffrance s’est incarnée dans notre corps, les tensions
émotionnelles, musculaires, les toxines du stress ont envahi notre organisme.
La respiration, pratiquée régulièrement, de manière consciente est un excellent moyen d’évacuer
tout le négatif en soi.
La marche en pleine nature permet de nous reconnecter à la vie. On se balade, on touche les arbres,
on se reconnecte ainsi aux choses réelles autour de soi, dans l’instant présent. L’associer à la
respiration, ½ heure par jour est bénéfique, elle permet de chasser les toxines, de faire circuler la
lymphe, de redynamiser progressivement notre énergie.

Jeûner et boire beaucoup d’eau peuvent également contribuer à purifier l’organisme.
Accepter que cela prend du temps. C’est un cycle…Après les nuages et la pluie, le soleil finit toujours
par se manifester.

Se focaliser sur la lueur d’espoir ravive l’état naturel qu’on ressent quand on vibre, dans l’instant
présent à la bonne fréquence, et qu’on nomme « bonheur »;

Résumé aimablement par Muriel Fontenelle

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Le Bonheur est dans le ventre, soigner nos émotions par la physiologie et la chimie ?

Le Bonheur est dans le ventre, soigner nos émotions par la physiologie et la chimie ?

Cet article s’inscrit dans une série de quatre articles que je vais écrire sur le sujet de la santé.

Je suis passionné de santé et du lien entre santé et bien-être psychologique depuis 30 ans.

Mon métier de formateur en Intelligence émotionnelle et gestion stress ainsi que ma formation académique de psychologue m’ont tout naturellement amené à appréhender la cause des émotions dans la sphère uniquement psychologique. 

Plus tard, le bon sens, plusieurs recherches ainsi que des échanges avec des amis thérapeutes dont une très bonne amie en médecine chinoise m’ont amené à réviser mon cadre de perception et à élargir mon paradigme du début. Je compris que les émotions peuvent se manifester également et souvent pour des causes purement physiologiques. Ainsi un foie ou une rate qui ne fonctionne pas correctement conduisent à des manifestations émotionnelles bien connues en MTC (médecine chinoise traditionnelle) et le tout étant intereliés, des émotions récurrentes de colère ou de tristesse peuvent à leur tour affaiblir certains organes bien définis.

Le mieux-être psychologique pourra ainsi être largement amélioré grâce à une intervention physiologique ou énergétique sur ces organes, que ce soit par des massages, de l’acupuncture, de la pharmacopée etc. Il n’y aura pas donc pas lieu, le plus souvent, d’intervenir par une psychothérapie classique car le patient lui même parvient assez facilement à gérer ses tensions, soit par une prise de recul, soit par un meilleur positionnement relationnel etc. Il retrouve ainsi son autonomie avec en lui toutes ses ressources de présence et de conscience pour être bien.

Exemple : une personne souvent déprimée et pleurant sans raisons apparentes aura plus de ressources après un traitement en MTC pour retrouver naturellement une pensée naturellement positive, retisser des liens avec ses amis ou la nature, comprendre le besoin profond insatisfait sur lequel elle doit travailler, toutes directions qu’elle n’arrivait pas à prendre auparavant.

Evidemment tout cela est largement ignoré en psychologie traditionnelle.

De même, dans ma formation en hypnose et plus spécifiquement en Psychothérapie des Traumas Réassociative (PTR), on comprend que certaines émotions dans le cadre de traumas viennent d’une situation pénible mémorisée que le cerveau ne parvient pas à « oublier » ou à classer normalement. Ainsi dans ce cas les émotions quotidiennes du patient, souvent exacerbées, trouvent leurs causes non dans l’environnement immédiat, ou dans un cadre relationnel, ni dans un problème organique mais bien dans un phénomène cérébral encore assez méconnu lié au fonctionnement du système nerveux autonome.

Dans ce cas « faire parler » la personne pour qu’elle aille mieux, et utiliser des outils d’interventions psychologiques classiques tel exemple le recadrage, ne fera qu’augmenter le mal-être de la personne.

Parallèlement à toutes ces réflexions, je constatais également une autre évidence : les émotions désagréables et destructrices peuvent également venir parce que nous manquons de certaines substances dans l’organisme. Il suffit de penser aux oméga 3, substance équilibrant l’humeur, ou encore au magnésium ou à la vitamine D, B ou C pour ne citer qu’eux bien connus, pour savoir qu’un manque de ces substances peuvent créent de fortes dépressions chez l’individu. Tout comme un manque de sommeil et l’usage d’excitants va jouer d’une façon certaine sur notre humeur quotidienne. On dira que je prêche contre ma chapelle, mais là encore chercher un traitement dans la sphère uniquement psychologique est une aberration..

Ainsi à ce jour dans mes cours, je classifie les émotions ainsi :

1. Les émotions primaires : elles surviennent quand notre survie est menacée, elles sont universelles et innées.

2. Les émotions secondaires : elles sont apprises et régies par nos croyances et surviennent quand nos besoins psychologiques et notre santé optimale ne sont pas satisfaits.  (Pour découvrir  les huit besoins humains fondamentaux, lisez mon article sur le sujet).

3. Les émotions d’origine physiologique : elles surviennent quand notre corps ne fonctionne pas de manière optimale.

4. Les émotions « élastiques » (désolé je n’ai pas trouvé de meilleur mot à ce jour 😉 ) : elles surviennent quand une émotion passée n’a pas été gérée correctement; ce sont principalement les traumas et les phobies (et dans une certaine mesure les allergies).

Lorsqu’un client se présente à moi pour des problèmes émotionnels, je sonde toujours l’hygiène de vie et le passé de la personne avant de foncer dans des recherches psychologiques inutiles.

Tout logiquement, rien n’est purement un aspect et tout étant lié il est toujours plus indiqué d’intervenir à différents niveaux.

le cadre étant posé revenons au sujet de cet article : Comment soigner les émotions d’origine physiologique avec la nouvelle piste de la chimie cérébrale et du deuxième cerveau qu’est notre ventre?

J’ai essayé plusieurs école d’hygiène de vie, plusieurs façons de manger, ou « régimes », plusieurs types de système de santé, que ce soient des objets (réveil sans sons, appareil de fitness, sandales « grounded », c’est à,dire avec prise de terre pour éliminer le stress électromagnétique, etc..), des aliments particuliers, des compléments alimentaires, des rituels spécifiques (comme les douches froides, l’eau chaude au citron le matin -ou le vinaigre-, l’hydrothérapie, le jeûne, la prise de chlorure de magnésium encore d’eau de Quinton etc..), et ai lu plusieurs dizaines d’ouvrages et vu des centaines de vidéos sur le sujet, des plus bizarres au plus scientifiques.

Dans ces 4 articles j’ai décidé de vous partager ce que je trouve le plus pertinent selon ma compréhension actuelle du bien-être optimal de l’être humain.

Le premier article, celui-ci parlera donc la piste de la chimie cérébrale.

Le deuxième article parlera du jeûne, approche révolutionnaire et millénaire pour retrouver le bien-être rapidement. Voici déjà une vidéo que j’ai faite sur le sujet.

Le troisième article parlera de l’hygiénisme et du deuxième cerveau, « émotionnel ».

Le quatrième article parlera des logiques et paradoxes empêchant la perte de poids et comment quitter les addictions liées à la nourriture grâce à des stratégies paradoxales. Là on reviendra dans la psychologie 🙂

Je serai très heureux de lire vos commentaires, questions ou partages d’autres approches ou outils.

le Bonheur est dans le ventre ou comment soigner les émotions d’origine physiologique, la nouvelle piste de la chimie cérébrale ?

Une piste de la chimie cérébrale, ça veut dire quoi ?

Cette piste est en fait basée sur des découvertes récentes et encore peu connues faites dans des cliniques novatrices aidant les alcooliques et les toxicomanes à sortir de l’enfer de leurs dépendances.

Ces recherches ont permis de mettre en évidence des substances extraordinairement puissantes pour guérir non seulement les alcooliques et les toxicomanes, mais aussi les boulimiques, les anorexiques, les dépressifs, les épuisés chroniques mais aussi les dépendants à la malbouffe ( dont les 3 poisons : sucres, lait, féculents, on en reparlera dans un autre article) qui nous enlèvent notre énergie et nous détruisent.

Plusieurs de ces cliniques se trouvent sur la côte ouest des USA dont par exemple Nutritional Therapy Institute Clinic. Des chercheurs comme le très connu neurobiologiste  Eric Braverman travaille sur cette piste de la chimie du cerveau (voir lectures conseillées) et sa fondation PATH (place for achieving total health).

Exemple de dépendance : selon les résultats d’une étude de 2007 conduite à l’université de Bordeaux, le sucre est quatre fois plus addictif que la cocaïne. La dépendance au sucre et aux glucides raffinés est en réalité causée par un problème biochimique majeur : une incapacité de l’organisme à produire en quantité suffisante les substances chimiques qui sont responsables de la régulation de l’appétit et de l’humeur.

Plusieurs expériences ont montré que lorsque l’on fournit à l’organisme ces substances chimiques, les dépendances et les mauvaises humeurs stoppent.

Bonne nouvelle, ces substances sont naturelles, ce sont les acides aminés, constituants élémentaires de la vie (les protéines) et ingrédients à partir duquel le cerveau fabrique ses propres substances chimiques ultra-puissantes, ses philtres de bonne humeur :

  1. – La sérotonine, antidépresseur naturel
  2. – Les catécholamines, caféine et booster naturel (adrénaline, noradrénaline, dopamine)
  3. – Les endorphines, plus puissantes que l’héroïne et 100% naturelles, utiles pour soulager les douleurs émotionnelles et physiques
  4. – Le GABA, naturellement plus relaxant et anxiolytique que le valium

 Ces neurotransmetteurs sont des milliers de fois plus puissantes que les drogues les plus dures. Quand le cerveau a assez de chacune de ces substances, nous sommes sereins énergétiques et naturellement mesurés pour faire face avec créativité aux défis de la vie.

Dans le cas contraire nous développons des troubles émotionnels. Les déséquilibres émotionnels ne viennent donc pas que d’un problème psychologique mais aussi physiologique.

Ces substances chimiques sont produites naturellement et principalement dans la paroi intestinale, dans le système nerveux entérique. C’est notre deuxième cerveau, en fait le premier dans notre développement de fœtus. C’est lui le cerveau émotionnel.

Cependant un rythme de vie inadapté empêche cette fabrication. Dès lors, un approvisionnement extérieur momentané apparaît comme une bonne solution si un nettoyage et une remise à niveau de l’organisme se fait parallèlement.

Ces acides aminés sont en vente libre en parapharmacie et magasin diététique/bio, sont sans aucun risque et tout à fait naturel. Cette hypothèse a été validée par plusieurs soins et expériences cliniques portant sur des dizaines milliers de patients. Il peut vous aider à atteindre l’équilibre physique et émotionnel.

Des milliers de personnes ont ainsi réussi à retrouver leur équilibre émotionnel et se sevrer de leurs dépendances à la malbouffe et au sucre grâce à ces prises. Attention si vous ne lisez pas les livres des ces chercheurs que je vous recommande en fin d’article, sachez que des bactéries intestinales présentes dans un organisme congestionné où le système intestinal est perturbé par la malbouffe peuvent empêcher malgré tout le sevrage grâce à ces acides aminés et nous voler toute notre énergie. Je ferais un autre article sur le sujet.

Normalement, ces acides aminés se trouvent en quantité suffisante et idéale dans les fruits et légumes. Cependant un état de grand manque et de grand déséquilibre peut selon moi justifier que l’on prenne ces compléments pendant un temps donné, disons 3 mois. Ensuite l’apport naturel via les fruits et légumes suffit si ceux-ci sont pris en quantité suffisante (nous en parlerons dans mon 3° article).

Au travers de mes lectures j’ai synthétisé pour mes patients les prises les plus courantes. J’en ai fait un tableau synthétique que voici :

Tableau des compléments alimentaires pour être plein de vitalité physiquement et mentalement et proposition de posologie

tableau compléments alimentaires

 

Commencez par la dose minimum et si pas d’effets dans les deux jours, augmentez la dose tel qu’indiqué.

A ce tableau de prise d’acides aminés, je vous conseille également de prendre un bon multivitaminé pendant ces 3 mois.

Un supplément regroupant plus d’une vingtaine de nutriments, au moins aux doses journalières recommandées, est un acte nutritionnel important en matière de prévention santé. Selon une étude réalisée aux Etats-Unis 81 % des professionnels de la santé prennent un complément de multivitaminés et minéraux.

Il semble que le mode de vie moderne, le stress, la pollution, l’âge (qui réduit l’absorption des nutriments) font que même l’alimentation la plus saine et la plus variée ne garantit pas un apport optimal de toutes les vitamines, minéraux, acides aminés et acides gras essentiels (les sols sont souvent appauvris et la pollution et le transport abîment nos aliments).

Nous consommons en outre beaucoup d’aliments et de composés inhibiteurs comme le café, le thé, les boissons gazeuses, le soja non fermenté et l’alcool, qui diminuent l’absorption de certains nutriments. Les premières victimes de cette hécatombe sont le fer, le zinc, le calcium et l’acide folique.

De plus, la fumée du tabac peut aussi détruire les vitamines. La revue « Breast cancer research and treatment » vient de publier un article qui a enregistré une diminution du risque de mortalité par cancer du sein invasif chez les patientes ayant utilisé des suppléments de multivitaminés et minéraux.  Une autre recherche a montré que les hommes ayant pris quotidiennement un complexe multivitaminé ont eu une réduction statistiquement significative (environ 8%) de l’incidence de l’ensemble des cancers par rapport à ceux ayant pris le placebo.

La qualité des ces compléments et de ces acides aminés est fondamentale. Choisissez les meilleures marques. Personnellement je conseille la marque BIO LIFE et la marque SOLGAR.

Il existe aussi la marque Purasana qui sont des poudres de supers aliments contenant beaucoup d’acides aminés. Je prends régulièrement ces poudres que je rajoute à mes jus de légumes.

Combien de temps faut-il prendre ces compléments ?

Je conseille donc 3 mois le temps à notre organisme de retrouver un mode de vie et surtout une alimentation saine, c’est-à-dire contenant peu de poisons (café, sucre, lait, féculents, sel de table, glutamate, aspartame, boissons gazeuses,etc), une majorité de fruits et légumes crus et bio (80%), des bonnes graisses en suffisance (huile d’olives de première pression à froid bio, avocats, beurre naturel etc), poissons et viandes saines si envies et de l’eau peu minéralisé en abondance.

Une fois cette alimentation variée retrouvée, les acides aminés et les vitamines présents dans une alimentation saine seront suffisants pour notre organisme.

Une source constante et naturelle d’acides aminés (que je prends personnellement) est l’eau de coco.

Pour en savoir plus je vous conseille :

– Cet article : http://www.lanutrition.fr/la-biologie-du-caractere.html

– Puis ensuite cet article « Julia Ross : « Contre les fringales, la volonté seule ne suffit pas !« : http://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-poids/les-regimes-a-la-loupe/julia-ross-contre-les-fringales-la-volonte-seule-ne-suffit-pas.html

– Puis ce livre :


– Et aussi ce livre :


Au-delà de cette approche qui n’est pas une panacée ni une baguette magique pour ne plus jamais avoir de soucis et être heureux constamment, il est à noter qu’il en existe d’autres approches que je conseille également car totalement complémentaires : la détoxification de l’organisme grâce à des méthodes ancestrales (saunas, lavements du colon, etc..), l’alimentation vivante, la médecine chinoise et les thérapies énergétiques, le respect des rythmes biologiques, la gestion intelligente du mental, une pratique méditative etc.

Tout cela fera l’objet de prochaines articles.

Prenez soin de votre corps .. car le bonheur passe par le corps !

Eric

Si vous avez aimé mon article et pensez qu’il peut aider certaines personnes à y voir plus clair, partagez le, c’est fait pour  !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail