+32 477 39 31 53 - +41 77 941 03 35 eric@ericremacle.net
L’argent ne fait pas le bonheur..

L’argent ne fait pas le bonheur..

Selon une étude de l’institut Ipsos réalisée auprès de 19.000 adultes dans 24 pays, les gens sont en moyenne plus heureux qu’avant la crise économique, indique The Economist. Ils sont 77% à se déclarer heureux, soit 3 points de plus qu’en 2007, dernière année avant la crise. Les pays émergents dont la croissance est en augmentation rapide ne partagent pas le pessimisme des pays riches et industrialisés. La part des «très heureux» la plus importante au sein de la population se trouve en Indonésie, en Inde et au Mexique. Cette cohorte déjà importante des «très heureux» gagne 16 points en Turquie, 10 au Mexique et 5 en Inde. Autre surprise, la part des gens très heureux a augmenté au Japon de 6 points, malgré les conséquences du tsunami et de l’accident nucléaire de Fukushima. En revanche, les taux de bonheur européens sont plutôt bas: seulement 11% des Espagnols et 13% des Italiens se disent très heureux. Le niveau de bonheur ressenti par les habitants d’un pays n’est donc pas lié au niveau de vie. Mark Fischetti, sur son blog du site Scientific American, explique quels sont les facteurs responsables de ce sentiment de bien-être. Les organisations comme l’ONU ont longtemps étudié le bien-être des gens à partir d’un seul indicateur, le PIB. «La logique étant que quand les gens atteignent un niveau de vie plus élevé, ils se sentent moins écrasés par les contraintes de la survie quotidienne et ont un meilleur accès à toutes sortes de biens, de la nourriture de qualité aux loisirs.» Mais selon le chercheur Roly Russell, le capital humain (la scolarisation, la liberté de...

Saviez-vous que, même atteintes de maladies chroniques, les personnes heureuses vivent plus longtemps ?

Une étude britannique publiée il y a deux semaines dans la version internet de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences va dans le sens d’autres recherches précédentes qui avaient déjà établi un lien entre le fait d’être heureux et une espérance de vie plus longue. Une étude menée sur 5000 étudiants d’université suivis pendant plus de 40 ans avait montré aussi que les plus pessimistes pendant leurs années universitaires mourraient plus jeunes que les plus optimistes ! L’optimisme ou le pessimisme sont des traits de caractères issus du tissage entre notre capital génétique et la façon dont nos expériences ont été enregistrées dans nos mémoires. Ce sont aussi des traits de caractères que nous pouvons développer par l’entrainement et c’est le but de ce site ! Eric Les seniors qui se disent heureux ont un risque de mourir dans les 5 prochaines années 35% plus bas que leurs pairs mécontents. C’est ce que démontre une étude britannique publiée lundi dans la version internet de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences. Les chercheurs de l’University College de Londres ont mesuré le degré de «Bonheur» de plus de 3800 personnes âgées de 52 à 79 ans en les interrogeant sur leur état émotionnel quatre fois par jour. Contrairement à d’autres études sur le bonheur qui se basent sur le souvenir d’émotions ressenties par les participants, les chercheurs britanniques ont recouru à une technique appelée Ecological Momentary Assessment, qui produit un instantané des sentiments de la personne. Les scientifiques ont suivi ces personnes pendant cinq ans, notant le nombre de décès pendant cette période. Les chercheurs...