info@Bonheur-ou-stress.com

Pourquoi est il fondamental de distinguer le bonheur de la joie ?

Dans cette petite vidéo, je vous amène avec moi pour un petit tour en voiture le matin avant d’aller donner cours 😉 C’est l’occasion de discuter de la différence entre le Bonheur et la joie … Et si le Bonheur, c’était de la joie sans raisons …? Et si cette distinction essentielle était à la source même du lâcher prise, de la sérénité et de notre capacité à jouir totalement de l’instant ? Faisons ce petit tour en voiture .....
Les deux erreurs que nous commettons presque tous quand il s’agit d’envisager le bonheur

Les deux erreurs que nous commettons presque tous quand il s’agit d’envisager le bonheur

Pour comprendre ces deux erreurs, j’ai préparé et mis il y a un mois sur ma page d’accueil un sondage sur le bonheur qui ne comportait qu’une seule question : Si vous deveniez très pauvre demain, cela changerait il quelque chose à votre bonheur ?  Nous allons analyser ensemble dans cet article les réponses. Sachez déjà que je pense, tel Rudyard Kipling dans son poème « Tu seras un homme mon fils » que pour être heureux vous devez  être prêt à tout perdre, … sans dire un seul mot, sans un geste et sans un soupir !  Pour être vivre heureux et serein, préparez-vous à tout perdre Je ne suis pas négatif et ne souhaite en aucun cas vous stresser. Simplement sachez qu’une personne vivant un bonheur authentique et durable est une personne qui est prête à perdre tout ce qui est de l’ordre de l’avoir (les biens matériels et les signes de reconnaissance sociale), tout en sachant qu’elle ne perdra jamais l’essentiel. Et même si tout se passe bien et qu’elle ne perd rien, le fait de s’y être préparé mentalement lui fait apprécier d’autant plus chaque richesse de son existence. Je suis passionné par le bonheur et j’ai créé ce blog pour partager les stratégies du bonheur au maximum de personnes, afin de faire du bien en réduisant la souffrance et le stress autour de moi, du mieux que je peux. Je pourrai me contenter de rester théorique dans ces notions, ne prenant ainsi pas de risque de me tromper en répétant de belles phrases sur le bonheur mais il me semble bien plus utile, au risque de parfois vous...
Pour être heureux, soyez comme un enfant et pensez peu !

Pour être heureux, soyez comme un enfant et pensez peu !

Les jeunes enfants sont souvent inspirants : ils sont totalement dans l’instant présent, là ou seul le Bonheur se trouve !  Comment font ils ? Ils ressentent le Bonheur, ils ne le pensent pas, ils pensent peu d’ailleurs. Tout comme  les personnes vivant un Bonheur authentique, ils pensent peu, ils ressentent beaucoup. On ne pense pas le Bonheur, on le ressent. Comment y arriver ? .. En ralentissant l’excès de pensées pour retrouver notre capacité naturelle à jouir de la vie. Examinons cette compétence. Où est le bonheur ? Pourriez vous être plus heureux ailleurs et plus tard que là ou vous êtes en ce moment précis ? Si vous répondez oui cela veut dire que vous pensez que le bonheur est ailleurs et plus tard et donc vous ne le vivez pas. Or il ne peut exister que dans le présent, ici et maintenant pendant que vous lisez ces lignes. « Ah qu’est ce que je serais heureux quand je serais heureux.. » ironisait Woody Allen. Un bonheur imaginé, rêvé, nos pensées projetées dans le futur nous font rater l’instant présent là ou seul le bonheur peut être ressenti. Êtes vous réellement là ? Lorsque nous ne sommes pas dans l’instant présent nous sommes dans une dimension parallèle, composée de mondes mentaux. Nous sommes ainsi a-liénés car coupés de la réalité du présent. Ces principaux mondes mentaux se nomment jugements, suppositions, désirs, comparaisons et autres jugements. Ils nous coupent du présent et pire encore déclenchent souvent en nous des émotions d’anxiété, de tristesse et de colère mais aussi heureusement parfois de joies. Exemples : Devant le retard de votre compagnon vous supposez celui blessé ou avec une autre, vous voilà anxieuse....