+32 477 39 31 53 - +41 77 941 03 35 eric@ericremacle.net
Je vis en ce moment une grande tristesse, que faire ?

Je vis en ce moment une grande tristesse, que faire ?

Je réalise cette nouvelle vidéo pour vous parler aujourd’hui de la tristesse; alors cette vidéo sur la tristesse avec ce titre « je suis triste et qu’est-ce que je fais de ma tristesse ? ». C’est une vidéo avec un titre qui n’est pas qu’un titre pour accrocher mais c’est également en fait un reflet de ce que je suis en train de vivre pour l’instant puisque je suis moi-même en train de vivre de la tristesse pour l’instant dans ma vie privée et je trouvais ça intéressant même si c’est un peu difficile pour moi d’en parler, de pouvoir vous partager « qu’est-ce que je fais quand je suis triste ? » Et je trouve que c’est important d’être transparent et de dire qu’en fait on est tous ensemble sur le chemin pour s’améliorer et pour réagir à des obstacles à notre bien-être qui peuvent être, voilà des émotions destructrices comme la tristesse ou la colere ou la peur, parfois je parle de la peur. Alors la tristesse, pour l’instant c’est ce que je ressens et donc je vais vous partager qu’est-ce que je fais avec ça et dans un premier temps ce que je voudrais dire c’est que ce n’est pas facile, c’est vraiment, je le ressens tres fort aussi, c’est quand on est submergé par la tristesse, c’est vraiment quelque chose qui est comme la peur d’ailleurs très, très difficile à vivre et donc, je ne me place pas comme certaines personnes peuvent peut être et penser qu’il y a des gens qui sont parfaits et qui ne ressentent plus d’émotions et qui n’ont plus jamais...
Je suis dépressif, anxieux… vraiment ?

Je suis dépressif, anxieux… vraiment ?

La dépression, car c’est un sujet qui intéresse beaucoup de personnes, des personnes qui vont dire : je suis déprimé, je suis dépressif, je suis en dépression et c’est une grande erreur de dire ça en fait, c’est comme si je dis, je suis agoraphobe, je suis anxieux, je suis quelqu’un d’angoissé, c’est une grande erreur de dire ça ! Pourquoi est-ce une erreur ? Parce que vous vous définissez à travers une maladie, à travers quelque chose de négatif. Non, vous n’êtes pas dépressif; non, vous n’êtes pas angoissé; non, vous n’êtes pas agoraphobe. D’abord, vous êtes beaucoup plus que tout ça, vous êtes humain, vous êtes et quand on rentre dans ça, on se rend compte qu’on ne sait même pas qui on est ! On est vivant, on est la manifestation du vivant mais sans rentrer trop dans la spiritualité, non, je ne suis pas dépressif, j’ai des pensées dépressives qui traversent mon esprit; non, je ne suis pas anxieux, j’ai des pensées anxieuses qui traversent mon esprit; non, je ne suis pas agoraphobe, j’ai des peurs dans mon corps, j’ai des sensations, des crispations qui me traversent quand je suis dans la rue où il y a du monde. Et donc, c’est tres important pour vous de reformuler toujours comment vous vous parlez à vous-même et comment vous parlez de vous aux autres. Moi j’ai des gens qui vont se présenter en disant : »Bonjour, je suis dépressif » ce n’est pas vraiment ça mais c’est presque ça, il y a beaucoup de gens qui vont parler « bonjour, je m’appelle untel » et puis...
La méditation de pleine conscience et ses remarquables effets

La méditation de pleine conscience et ses remarquables effets

Les participants aux cyles de pleine conscience témoignent pour la plupart d’entre eux de remarquables effets sur leur santé, notamment une diminution significative des symptômes de mal-être, à la fois psychologiques e physiologiques (dépressions, angoisses, fibromyalgie, insomnies, acouphènes, …) … Incroyable n’est ce pas ?   Tout cela sans aucun médicament … Mais au fond, très simplement, pourquoi cela marche t’il ? Et qu’est ce que c’est la méditation de pleine conscience ? Voici une petite présentation spontanée et improvisée en rentrant du travail 😉 Si vous souhaitez découvrir les cours de pleine conscience rendez vous sur la page d’accueil. N’hésitez pas vous aussi à témoigner de vos résultats si vous avez suivi un cycle de pleine conscience ici dans l’espace de commentaires...
Dépression, déprimé? Que faire ?

Dépression, déprimé? Que faire ?

Vous êtes déprimé, dépressif… Suite aux frustrations (provenant parfois de notre enfance), aux traumatismes, aux difficultés auxquels nous sommes confrontés, on peut se sentir en détresse, accablés d’une grande souffrance, d’une profonde tristesse, ressentir un mal-être intense. Le premier conseil capital est de ne pas culpabiliser. Au lieu de penser qu’on a tout pour être heureux et que néanmoins on ne l’est pas, reconnaître que le monde dans lequel on vit n’est pas toujours facile, que nous ne sommes pas parfaits. A la culpabilité qui accentue la souffrance, préférer la notion de responsabilité (de notre état) car elle nous reconnecte à notre pouvoir de changer les choses, d’aller mieux. Le repos quant à lui, est nécessaire, afin de se regénérer, de récupérer. Face à la perte d’énergie, à la perte de plaisir, au manque de motivation, au repli sur soi, accepter de s’arrêter pour se reconstruire.  Stop aux pensées négatives ! Elles affluent par milliers et il importe de ne pas les analyser car elles déclenchent notre mal être, nous reliant à nos émotions désagréables et aux états de fait du passé, générant jugement, interprétation, comparaison…) et nourrissent ainsi le cercle vicieux. Telles des mauvaises herbes dans notre jardin intérieur, les couper dès qu’elles se manifestent afin de laisser place à notre potentiel de transformation pour cocréer notre réalité.  Et…Last but not least, être patient. La souffrance s’est incarnée dans notre corps, les tensions émotionnelles, musculaires, les toxines du stress ont envahi notre organisme. La respiration, pratiquée régulièrement, de manière consciente est un excellent moyen d’évacuer tout le négatif en soi. La marche en pleine nature permet...
Dépression ? Déprimé .. ? Que faire ?

Dépression ? Déprimé .. ? Que faire ?

Vous êtes ou connaissez quelqu’un de déprimé ou de dépressif ? Voici quelques éléments de base et de bon sens pour y faire face dans l’immédiat et doucement retrouver la joie de vivre. Bien entendu on pourrait en parler pendant des heures et il y a plusieurs clés encore à développer. Cependant, parfois le désarroi est tel qu’il faut juste quelque chose de simple et d’immédiatement applicable. Faites moi part de vos commentaires en bas de cette page.. cela peut en aider d’autres .. Cela vous est-il déjà arrivé ? Comment en êtes-vous sorti ?...