info@Bonheur-ou-stress.com
Pratiquez le Zéro Mental

Pratiquez le Zéro Mental

« .. Synthèse géniale entre Hypnose, Méditation et Pleine conscience »   « ..Le meilleur de l’Hypnose et la PNL pour thérapeutes débutants ou non » ​​​​​​​ Je suis heureux d’accueillir et d’organiser en Belgique les séminaires Zéro Mental. Débutant ou professionnels de la thérapie ou du coaching : apprenez des bases solides et puissantes pour accompagner l’autre à travers les 3 niveaux de « Changement Rapide » et devenir « Praticien Zéro Mental ». La pédagogie Zero Mental nous invite à une perception plus aiguisée ainsi qu’un discernement profond, mettant en relief que la réalité perçue est avant tout illusoire et flexible. Vous pouvez aussi juste en tant que participant expérimenter les bienfaits du Zéro Mental dans ce stage Immersion de 5 jours. Quatre principaux avantages pour le client, patient, coaché :  1. Percevoir le mental comme un rêve lui donne plus de flexibilité ( pour le changement ) que si l’on croit qu’il est bien réel. 2. On ne peut se réveiller intentionnellement d’un rêve que lorsque l’on est conscient de rêver. 3. Une grille de lecture qui permet d’être à l’aise et cohérent, à la fois pour le « maniement » du rêve mental, ainsi que pour sa « dissolution » progressive. 4. Cela ouvre en grand le champ des possibles qui rejoint notamment le principe « quantique ».Forte de ces évidences, la pédagogie Zéro Mental met ensuite en relief que les souffrances, les peurs, les contradictions, les limites et les « problèmes » de l’homme naissent uniquement de l’orientation de ce rêvemental, aujourd’hui directeur de sa vie. Elle met aussi en relief que l’intensité de ce rêve mental est proportionnel à...
Angoisses, anxiété, crises de panique.. que faire ?

Angoisses, anxiété, crises de panique.. que faire ?

Sommes nous vraiment impuissants lorsque nous sommes submergés par nos émotions telles les angoisses, les peurs, crises de paniques, phobies diverses ? Dans cette vidéo je vous partage comment nous pouvons maîtriser notre système nerveux autonome en comprenant d’abord d’où viennent ces réactions fortes et ensuite en utilisant un protocole psychologique simple et puissant. « C’est plus fort que moi, sans raison logique, je ressens de l’anxiété, de la peur. J’ai beau me raisonner, pratiquer des exercices de respiration, penser de manière positive, tenter de me rassurer, rien ne fonctionne. » Effectivement, face à ce genre de crise, l’angoisse générée par notre inconscient et basée sur notre grille de lecture des évènements passés, s’amplifie au fur et à mesure qu’on réalise que nos tentatives de solutions n’aboutissent pas, que l’on se rend compte qu’on n’a pas le contrôle, nous donnant par ailleurs la sensation déplaisante d’être possédé par quelque chose qui nous envahit. Voici les principes clés : Dans le présent, il n’y a aucun danger, nous sommes en sécurité. Ce qui est passé n’existe plus. Par conséquent laissons le passé passer. Pratiquer la pleine conscience : Vivre pleinement dans le présent, accepter, accueillir et observer ce qui entre dans le champ de notre expérience, moment après moment, sans porter aucun jugement, sans se focaliser sur quelque chose en particulier (la peur par exemple) car cela génère alors une vision tunnel. Ne pas se couper de ses sensations, de ses ressentis, ne pas chercher à lutter contre. L’inconscient est toujours plus fort que le conscient. Concrètement, en cas de crise de panique ou d’anxiété, s’isoler et suivre la procédure ci-dessous : Je ferme les yeux,...
Lors d’une situation de stress, qu’est ce qui est essentiel ?

Lors d’une situation de stress, qu’est ce qui est essentiel ?

Lors d’une situation de stress, quelle qu’elle soit, utilisez le pouvoir de l’attention juste sur l’essentiel pour retrouver la sérénité.   Qu’est donc l’essentiel ? L’essentiel est notre bonheur et notre harmonie. Or que se passe-t-il quand nous nous stressons ? Généralement notre mental nous projette dans un autre monde que le monde réel. Cela peut être le monde des suppositions, des regrets, des désirs ou des comparaisons, brefs toutes ces pensées créant soit de l’anxiété ou de la colère (pensées dirigées vers le futur), soit de la tristesse ou encore de la colère (pensées dirigées vers le passé). Lorsque nous nous stressons, notre mental est donc très envahissant et nous projette dans un monde temporel qui est tout sauf le présent. Or l’essentiel c’est le présent. Seul le présent qui est la vie qui passe ici et maintenant est essentiel car c’est le seul moment où l’on peut être heureux. Pourtant lorsque nous sommes dans le stress, nous ne sommes jamais dans le présent.. Nous perdons l’essentiel de vue. Nous nous énervons, nous tracassons pour des situations à venir ou passées. L’idée principale développée dans Bonheur ou Stress est que nous avons toujours le choix, le choix de décider ou porter notre attention, soit sur ces pensées de souffrances, soit sur l’essentiel, à savoir le moment présent. Lorsque nous prenons conscience de ce mécanisme et que nous voulons changer apparaît souvent un conflit en nous entre deux objectifs : avoir raison, obtenir réparation, être compris (l’objectif du mental) ou accepter la situation, être présent et garder son harmonie (l’objectif de l’être). Ce petit schéma peut illustrer ce conflit dans notre esprit et la...
Et si vous décidiez d’être heureux ?

Et si vous décidiez d’être heureux ?

Ce début d’année  est classiquement la période des grandes résolutions et des nouveaux projets. Mais quels sont ceux et celles d’entre nous qui pensent avant tout à leur bonheur intérieur ? En cette période de renouveau, pourquoi ne décideriez-vous pas d’être heureux pour toujours ? Pourquoi ne décideriez-vous pas d’être heureux pour le restant de vos jours, de façon permanente  ? C’est possible. Ceux qui connaissent bien Bonheur ou Stress savent que notre décision du Bonheur doit être solennelle et empreinte de la compréhension suivante : le bonheur est inconditionnel et il est sans raison. Il est inconditionnel car le bonheur ne dépend d’aucune condition extérieure (sauf les besoins physiologiques de base qui doivent être remplis bien entendu) et il est sans raison car, dès que vous mettez une raison à votre bonheur, ce n’est plus du bonheur mais de la joie.  Joie ou bonheur ? Dès que vous vous dites je suis heureux parce que j’ai ceci ou cela ou que vous formiez un nouveau projet… votre bonheur est bien fragile car, sans le « ceci ou cela » ou le projet, vous voilà bien malheureux… « Enfin il fait beau, je suis heureux… », « Ah je suis en vacances, je suis heureuse ». Ah bon ? Et quand il fait mauvais, vous êtes malheureux alors ? Et quand vous n’êtes pas en vacances, est-il vraiment impossible d’être heureux ? Nous le constatons aisément, le bonheur ne dépend pas d’un quelconque évènement extérieur mais d’abord d’une décision. Où que nous soyons (outre les cas extrêmes), nous pouvons être heureux si nous savons être présents.  Or qu’est-ce qu’être présent ? C’est avant tout ne...