info@Bonheur-ou-stress.com
La solution est souvent physiologique et non psychologique (développement spirituel 3/7)

La solution est souvent physiologique et non psychologique (développement spirituel 3/7)

Pour la troisième journée de mon séminaire, je profite de ne pas être en méditation ou en séminaire, dans des moments de non pensée, ce qui est l’idéal pour l’être humain, c’est de ne pas penser, c’est là que les problèmes disparaissent parce que les problèmes viennent du mental et bien quand je suis dans ces moments, hors des moments de méditation, et bien voilà, il y a des inspirations qui me viennent et puis aussi, je suis en relation avec des personnes qui m’écrivent, qui me posent des questions. D’ailleurs, n’hésitez pas à me poser des questions si vous avez des interrogations qui vous viennent ou des idées qui vous viennent car je me nourris de vos interactions, de ce que vous me posez comme questions, de ce que vous me faites comme commentaires pour créer d’autres vidéos. Notamment, aujourd’hui, il y a une question qu’on m’a envoyée il y a quelque temps. Cette question portait plus sur une personne qui n’allait pas bien et qui se demandait si il était opportun de prendre un anti-dépresseur et ça me fait penser que je pourrais partager avec vous ce sujet de notre nature et que fait-on aussi dans ces cas là quand on n’est pas bien ? Alors ce que je voudrais dire, c’est que notre nature, c’est une façon de voir les choses, mais pour moi notre nature est plus physiologique que psychologique. Physiologique, c’est tout ce qui est relié au corps, aux organes et psychologique, traditionnellement, en psychologie, on va parler de cognitions. Les cognitions, c’est tout ce qui est la pensée, les croyances, la mémoire et...
Jeûner pour ressentir le Bonheur et sortir des addictions (10° jour)

Jeûner pour ressentir le Bonheur et sortir des addictions (10° jour)

Et si le jeûne en plus des extraordinaires vertus thérapeutiques sur la santé avait aussi d’extraordinaires vertus sur notre esprit avec notamment une facilité d’accès à l’état de bonheur ? Le jeûne est en effet idéal pour différencier la joie bu bonheur et ainsi sortir des addictions et goûter à un espace de bien-être...
Le Bonheur est dans le ventre, soigner nos émotions par la physiologie et la chimie ?

Le Bonheur est dans le ventre, soigner nos émotions par la physiologie et la chimie ?

Cet article s’inscrit dans une série de quatre articles que je vais écrire sur le sujet de la santé. Je suis passionné de santé et du lien entre santé et bien-être psychologique depuis 30 ans. Mon métier de formateur en Intelligence émotionnelle et gestion stress ainsi que ma formation académique de psychologue m’ont tout naturellement amené à appréhender la cause des émotions dans la sphère uniquement psychologique.  Plus tard, le bon sens, plusieurs recherches ainsi que des échanges avec des amis thérapeutes dont une très bonne amie en médecine chinoise m’ont amené à réviser mon cadre de perception et à élargir mon paradigme du début. Je compris que les émotions peuvent se manifester également et souvent pour des causes purement physiologiques. Ainsi un foie ou une rate qui ne fonctionne pas correctement conduisent à des manifestations émotionnelles bien connues en MTC (médecine chinoise traditionnelle) et le tout étant intereliés, des émotions récurrentes de colère ou de tristesse peuvent à leur tour affaiblir certains organes bien définis. Le mieux-être psychologique pourra ainsi être largement amélioré grâce à une intervention physiologique ou énergétique sur ces organes, que ce soit par des massages, de l’acupuncture, de la pharmacopée etc. Il n’y aura pas donc pas lieu, le plus souvent, d’intervenir par une psychothérapie classique car le patient lui même parvient assez facilement à gérer ses tensions, soit par une prise de recul, soit par un meilleur positionnement relationnel etc. Il retrouve ainsi son autonomie avec en lui toutes ses ressources de présence et de conscience pour être bien. Exemple : une personne souvent déprimée et pleurant sans raisons apparentes aura plus de ressources après un traitement...
La déprime ou le Bonheur dans votre assiette ?

La déprime ou le Bonheur dans votre assiette ?

Suite à cet article , Note de Bonheur ou Stress : Ainsi vivre heureux est un art. le Bonheur est naturel comme j’aime à le répéter sur ce site, il ne s’apprend pas, mais par contre le malheur lui peut s’apprendre et/ou se développer par une mauvaise hygiène de vie, ce qui sous entend une mauvaise hygiène mentale mais aussi une mauvaise hygiène alimentaire. Un régime riche en gras et en sucre peut vous rendre dépressif et vous éloigner du Bonheur. Vivre le bonheur est un véritable art à notre époque ! Eric Dans une étude publiée le 17 avril 2012 dans l’International Journal of Obesity, l’équipe de Stéphanie Fulton du Centre de recherche du CHUM (CRCHUM) a démontré que l’obésité causée par un régime alimentaire riche en gras et en sucre modifie la dopamine, une molécule du cerveau, et induit la dépression. Lors d’expériences menées avec des souris de laboratoire, l’équipe a pu noter qu’un groupe de souris alimentées avec un régime riche en gras saturés sont devenues non seulement obèses, mais déprimées, en plus de démontrer des signes évidents de stress lors de différentes épreuves. C’est la dopamine, et en particulier certaines cellules de cerveau qui reçoivent la dopamine et d’autres signaux qui expliquent cette dépression. L’équipe de recherche a constaté des changements dans le système limbique qui est la région du cerveau qui contrôle les émotions dont le plaisir immédiat associé à la consommation de nourriture riche en gras et en sucre. Plus précisément, l’équipe a noté que l’expression de certaines protéines jouant un rôle important dans le « câblage » du cerveau a été altérée. « Ce sont...