+32 477 39 31 53 - +41 77 941 03 35 eric@ericremacle.net

Auto Hypnose 3 : comment se libérer des traumas et phobies

Auto Hypnose 3 : comment se libérer des traumas et phobies

Je vais vous résumer dans ce texte la vidéo relative aux traumatismes et aux phobies, deux phénomenes qui nous empêchent d’être totalement nous-mêmes et de profiter, de jouir du présent.

Tout d’abord, je tiens à remercier les personnes qui m’ont encouragé, qui m’ont soutenu, qui m’ont envoyé des petits messages de sympathie par rapport à ma derniere vidéo sur la tristesse et donc effectivement, ça m’a fait du bien et puis je vais beaucoup mieux, je continue à traverser des périodes de turbulences, de la tristesse à la colere, ce genre de choses, je pense que je passe un processus de deuil et c’est tres accéléré car je vais de mieux en mieux, je pratique beaucoup ce retour au présent dont je parle beaucoup dans les vidéos; le fait de revenir au présent, car dans le présent, il n’y a pas de souci, il y a des soucis seulement parce que je pense à ce que je perds ou à ce que je vais perdre ou à ma façon de juger les autres ou  me juger moi, mais si je reviens au présent, tout va bien.

Ceci dit, je dois le faire régulierement parce qu’il y a quand même parfois, c’est tres fort et donc, c’est intéressant pour moi, je suis content de vivre ça dans le sens où je n’ai pas envie d’être déconnecté des personnes qui vivent des grandes souffrances, qui vivent des grandes tristesses ou des grandes coleres et donc le fait de le vivre, même si j’ai les outils où je peux directement gérer, ça me permet de rester connecté à ce que vivent les personnes et de mieux les comprendre et donc voilà, autant le voir de maniere positive aussi.

Alors, nous allons parler des traumatismes et des phobies,  et je pose la question dans un premier temps : pourquoi relier ces deux phénomenes parce qu’elles ont un point commun, elles ont plusieurs points communs mais il y en a un ou elles sont toutes les deux dans le passé, c’est-à-dire qu’en fait, on a vécu quelque chose dans le passé qui fait qu’on a aujourd’hui des phobies ou qu’on est toujours aujourd’hui avec des trucs du passé qui restent en nous; ça peut être des accidents de voiture, dans le cas des traumatismes ça peut être : on peut avoir une phobie des voitures apres aussi mais ça peut être des accidents de voiture, ça peut être de la violence, voilà ça peut être des situations de guerre ou des menaces de mort, ce genre de choses.

Alors, quel est le point commun entre les traumatismes dont je viens de parler donc des menaces de mort, des situations de guerre, les attouchements, la pédophilie, même ce genre de choses, qui ont traumatisé des millions de personnes sur terre, des situations tres désagréables et les phobies qui font qu’on a peur d’une maniere un peu irrationnelle sur une araignée, une petite araignée ou des insectes ou l’avion ou les hôpitaux ?

Quel est le point commun avec les traumatismes et les phobies, à votre avis ? 

Je pense que vous vous en doutez le point commun, c’est en fait la perception à un moment   donné dans notre vie d’un danger immédiat, d’un danger tres, tres grand où on a l’impression qu’on va mourir donc qu’il y a une menace de mort, il y a une perception de la mort ou une perception d’un grand danger physique; on croit vraiment à un moment donné, notre organisme, on va dire en fait notre inconscient, notre cerveau reptilien, celui là même qui nous protege dont on va reparler, lui de maniere tres réflexe sent qu’il y a un grand danger et pour lui c’est un danger de mort ou un danger de grande blessure physique, on va toucher à notre intégrité physique et donc, c’est le point commun entre les traumatismes et les phobies, c’est vraiment cette perception d’un grand danger et puis ensuite, on a réagi comme on a pu, souvent on a été victime de la situation, on n’a rien su faire, on va revenir à cette notion d’impuissance car elle est tres importante et puis on se dit : et bien, on va passer à autre chose.

Alors, effectivement beaucoup de personnes arrivent à passer à autre chose et ont vécu des trucs tres difficiles jusqu’à des viols ou des agressions physiques, des accidents et puis maintenant c’est fini, c’est du passé et c’est complétement oublié et c’est completement intégré dans le sens que quand ils y repensent il n’y a plus l’émotion.

 

Malheureusement, pour certaines personnes, pour plein de raisons (on a pas le temps de développer ici) mais pour plein de raisons, elles vont garder ça en elles, elles ne vont pas pouvoir s’en débarrasser et même avec la meilleure volonté du monde et ça, c’est important, même avec la meilleure volonté du monde, on arrive pas car on ne sait pas comment faire, on n’a pas appris comment piloter son cerveau.

Et en fait, c’est important de comprendre et cette vidéo est là pour ça, pour expliquer qu’il y a moyen, il y a un espoir et je fais également cette vidéo pour résumer un atelier que j’ai fait il y a une dizaine de jours sur justement l’auto hypnose pour soigner les phobies et les traumas mais je fais surtout aussi cette vidéo pour toutes les personnes qui vivent des phobies mais pire que ça encore si on peut dire ce sont les traumatismes c’est-à-dire les gens qui ont été victimes d’agressions, d’attouchements dans leur passé ou qui ont eu des accidents ou qui ont eu des menaces de mort enfin ce genre de choses, de la violence et qui vivent aujourd’hui avec ça et le point commun entre les gens qui ont vécu les traumas et les phobies, c’est qu’en fait on se sent tres seul, parce qu’on se sent incompris, on a l’impression qu’on vit des choses tres, tres fortes, des peurs incroyables, des peurs irraisonnées et parfois on est tres, tres mal, on peut même, dans le cas de traumatismes ça va plus loin, on peut tomber en dépression, on peut devenir tres agressif, on peut avoir une rage à l’intérieur mais on ne sait pas quoi faire avec ça et on se sent tres seul et on peut se sentir tres honteux aussi, ridicule même de réagir de telle façon surtout dans le cas des phobies, on peut se sentir tres ridicule et l’idée c’est de vous dire, si c’est votre cas et si vous connaissez des gens qui sont victimes de traumatismes ou qui ont été victimes de traumatismes ou qui ont des phobies aujourd’hui, n’hésitez pas à leur partager cette vidéo parce que le message est le suivant : c’est qu’en fait,  il y a moyen de rapidement, assez rapidement en quelques séances de pouvoir se débarrasser de toute cette charge émotionnelle qui nous empêche de vivre pleinement le présent.

Alors, ce n’est pas se débarrasser de l’événement parce qu’on ne va pas devenir amnésique, on va s’en souvenir sauf que la différence va être que,  quand je vais m’en souvenir de cet événement, si je m’en souviens, parce que parfois on ne s’en souvient pas de ce qui s’est passé mais si je m’en souviens, je veux m’en rappeler, je vais le regarder et je vais être completement détaché par rapport à ça, je ne vais plus avoir l’émotion qui monte.

Par exemple, quelqu’un qui a une phobie et bien il peut voir l’araignée et ça va, il peut voir un hôpital ou un avion ou une piqûre et ça va, c’est désagréable mais ça va.

Quelqu’un qui se souvient de son passé, de son enfance, qui a été par exemple battu par son pere ou ce genre de choses, il va s’en souvenir mais ça va, il n’y a plus l’émotion qui monte alors il y a certains cas de traumatisés, de gens qui se disent : «mais, ça va, moi j’ai oublié » mais en fait qu’est-ce qu’on voit, et ça je voudrais par commencer à parler de ça, c’est qu’en fait ça laisse des symptômes c’est-à-dire que quand on a vécu des situations aussi difficiles, aussi douloureuses, on a des symptômes.

Je dis beaucoup de gens se sont débarrassés completement, ne vivent plus avec des traumatismes mais pour ceux qui restent encore affectés par ce qui s’est passé, ils vont développer tout un tas de symptômes, en fait, il y a une myriade de symptômes, notamment c’est par exemple, on va faire des associations, on va associer tout à un danger.

Par exemple, j’ai eu un traumatisme dans un hôpital et puis maintenant des que je vois quelqu’un en blouse blanche, je me sens mal; des que je vois la pharmacie ça me fait penser à ça, donc je viens associer un tas de situations qui n’étaient pas là au début à cette peur irraisonnée et irraisonable, tres forte.

On va avoir des reviviscences, par exemple on va faire des cauchemars régulierement, on va souvent faire les mêmes cauchemars, des cauchemars un peu similaires par rapport à cette situation par exemple d’enfermement ou d’injustice, on va faire des cauchemars qui vont se généraliser, on va également avoir des altérations cognitives c’est-à-dire qu’on va commencer à penser que c’est nous le problème, on va commencer à penser que tout le monde est dangereux, on va commencer à se juger, à juger les autres, on peut tomber en dépression, par exemple, on peut devenir hyper agressif et parfois on peut devenir inquiet constamment.

On va donc avoir un systeme nerveux qui va être hyper vigilant, on va constamment être aux aguets, par exemple; ça peut être un autre syndrome, cette personne qui n’arrive pas à bien dormir, qui n’arrive pas à se concentrer.

En fait les symptômes, il y en a vraiment une myriade et je vous renvoie si ça vous intéresse au DMS-4 qui est la bible des psychiatres et des psychothérapeutes, vous voyez tous les symptômes, bon, il y en a vraiment beaucoup, ce n’est pas le plus intéressant.

Le plus intéressant, c’est se rendre que parfois si vous avez une façon de réagir qui est un peu bizarre, vous êtes parfois vite touché par quelque chose ou il y a des choses que vous ne supportez pas, vous êtes en dépression, vous êtes en colere pour rien ou que parfois vous avez une peur exagérée sur quelque chose et bien, c’est qu’il y a sans doute quelque chose qui a été vécu dans votre passé, soit vous vous en souvenez, soit vous ne vous en souvenez pas mais c’est là, c’est en vous et ça vous empêche d’être pleinement vous-même aujourd’hui.

Alors pourquoi je vais parler de çà avec vous aujourd’hui ?

Parce que ça fait maintenant plusieurs années, de longues années,  que je suis spécialisé dans les traumatismes en hypnothérapie donc je fais de l’hypnose et avec l’hypnose, on a vraiment un outil tres puissant, j’utilise notamment ce qu’on appelle la PTR, c’est la psychothérapie    des traumas ré associative qui a été inventée par Gérald BRASSINE, qui a plus de 30, 40 ans d’expérience en hypnose et spécialisé notamment sur les traumatismes avec des cas tres, tres graves, des cas tres lourds et j’en ai aussi, des gens qui ont été victimes d’une maniere réguliere de violence, de violence sexuelle, d’attouchements, de menaces de mort, ce genre de choses et donc c’est important que ça puisse fonctionner rapidement pour aider ces personnes à quitter la souffrance, à ne pas rester avec ça toute leur vie, et l’espoir, c’est que c’est possible.

Donc, je travaille avec ces outils et je voudrais en parler avec vous et pour ça je vais d’abord résumer tres rapidement comme j’avais fait dans les autres vidéos sur l’auto hypnose, auto hypnose des traumas aujourd’hui, c’est quoi donc l’auto hypnose ? Il y a quelques principes qu’on a vus qui sont importants.

Le premier principe, je vous renvoie aux autres vidéos pour aller plus loin sur l’auto hypnose, mais tres rapidement, l’auto hypnose, c’est le principe que je choisis de vous expliquer, c‘est qu’en fait on a deux réalités : on a la réalité extérieure donc la réalité autour de nous avec les personnes qui se comportent d’une certaine façon et puis il y a notre réalité intérieure et je prends toujours cet exemple tres simple, ma réalité intérieure, elle est composée de quoi : de tout mon passé, de tout ce que j’ai emmagasiné comme souvenirs et si par exemple, dans mon passé, je n’ai jamais été valorisé, on m’a toujours rabaissé et puis je me suis senti souvent seul et puis imaginons que dans ma réalité extérieure quelqu’un qui tombe amoureux de moi, quelqu’un qui veut vivre avec moi, il y a quelqu’un qui dit que je suis tres intelligent et que j’ai beaucoup de valeur et bien dans un premier temps avec ce que j’ai vécu avec ma réalité intérieure, j’ai l’impression que ce n’est pas vrai, qu’il en fait trop, que la personne se fout de moi ou qu’il y a une manipulation derriere.

Donc, qu’est-ce qui va plus influencer ma vie d’aujourd’hui, mes réactions émotionnelles et ma façon de percevoir le monde, c’est tout mon passé, c’est toute cette réalité intérieure.

Et cette réalité intérieure, elle est composée de quoi ? Elle est composée de souvenirs, de souvenirs qui sont gravés par des émotions, les émotions c’est un peu le ciment qui grave les souvenirs en nous, positifs ou négatifs et je suis completement hypnotisé par ces souvenirs;

ça veut dire qu’en fait, je suis complétement sous l’emprise de ces souvenirs et c’est ça la vraie hypnose en fait, c’est l’hypnose que nous avons nous-mêmes avec notre passé.

 

Le passé nous hypnose en permanence et nous empêche de voir le monde tel qu’il est parfois et  nous empêche de faire une projection sans jugement du futur.

Souvent, le futur nous fait peur parce que le futur est associé à quelque chose qu’on a connu du passé et on a l’impression que ça va être la même chose et on est hypnotisé par ce passé et on ne veut pas que ça recommence, donc on va avoir peur de l’inconnu, on va avoir peur du futur.

On est sous hypnose et tous ces souvenirs sont ancrés en nous sous forme de composantes sensorielles, ça veut dire qu’en fait un mauvais souvenir que ce soit un accident de voiture ou n’importe quoi, une agression physique, on va s’en rappeler, il y aura des images, on va se souvenir des sons, on va se souvenir des sensations physiques peut être même des odeurs et des goûts et ce genre de choses et donc on a vraiment les cinq sens plus d’autres sens comme le sens de l’équilibre, la température et ce genre de choses; tout ça a été extrêmement ancré en nous et donc qu’est-ce qu’on va faire en auto hypnose, c’est qu’on va aller revisiter tres, tres doucement, avec beaucoup de douceur et beaucoup de diplomatie, ces souvenirs qui sont enregistrés dans notre mémoire qui font qu’aujourd’hui on a des réactions qui sont disproportionnées dans notre présent et on va aller les modifier.

Parce que, comme ce ne sont que des images, ce ne sont que des choses qui n’existent plus, ce sont des représentations comme un film, c’est une représentation mais on peut modifier le film c’est possible, on ne peut pas aller dans le passé mais on peut modifier l’enregistrement du passé.

C’est un peu comme si je regarde un film d’horreur, je prends souvent cette analogie, le film d’horreur ou le film triste qui me fait réagir et bien, je sais bien qu’il n’est pas vrai, j’ai beau le savoir mais mon corps lui, il réagit comme si c’était vrai et apres j’éteins la télévision et je repense à ce film d’horreur où il y avait des esprits dans la maison ou je repense à cette scene tres triste et j’ai beau être dans mon présent, c’est ma réalité intérieure qui me fait réagir parce que je pense à ce film malgré moi, quelque part malgré moi, ça tourne tout seul, ça c’est important cette notion, je suis prisonnier de mon passé qui tourne tout seul et bien, je suis mal, je suis mal dans le présent.

Mon corps réagit avec des crispations physiques avec l’adrénaline ou le cortisol qui est sécrété et donc, je n’arrive pas à profiter du présent parce que je suis prisonnier de cette réalité intérieure.  Je suis sous hypnose de mon passé.

Alors qu’est ce qu’on va faire dans le cas des traumatismes et des phobies, pour se sortir de ça, et bien, il faut d’abord comprendre encore une chose, c’est qu’en fait quand nous sommes face à une situation qui est extrêmement grave, extrêmement dangereuse où il y a eu une menace réelle ou perçue de mort, le cerveau reptilien, notre cerveau primitif, qui gere 90 % de notre vie dans nos réactions, il gere également tout notre corps, toutes les réactions de notre corps, ce cerveau reptilien, il n’a que trois façons de nous protéger enfin trois façons de réagir et la premiere chose qu’il veut faire, quand nous sommes agressés la premiere chose que nous voulons faire comme les animaux d’ailleurs, c’est quoi,  c’est fuir, on veut fuir mais parfois on ne peut pas fuir, par exemple vous êtes enfant et vous êtes frappé par un de vos parents ou vous êtes dans un accident ou il y a une agression et vous ne pouvez pas fuir; dans certains cas, on ne peut pas fuir alors qu’est-ce qu’on fait, surtout quand on est enfant, on se sent   impuissant, on ne peut pas fuir, on est bloqué.

Parfois, on ne peut pas fuir parce qu’on a tellement peur qu’on est paralysé par la peur.

Ensuite, si on ne peut pas fuir, qu’est-ce que le reptilien a comme autre solution car il n’y en avait que trois en fait, la deuxieme solution c’est d’attaquer donc, je vais attaquer le prédateur si c’est un animal ou l’agresseur, je vais repousser ce qui est dangereux pour moi.

Mais si je ne peux pas repousser parce que je suis trop faible, je suis trop petit ou je me sens impuissant face à la masse de choses qui se trouvent autour de moi par exemple ça peut être une agression par plusieurs personnes; je ne peux pas attaquer, je ne peux pas fuir, alors quelle est la troisieme réaction du systeme nerveux autonome que le cerveau reptilien nous propose, il n’y en a que trois et la derniere,  c’est la pire en fait c’est de rester impuissant, c’est de ne rien faire, de rester sans bouger qui est quand même tres utile parce que si je fais le mort, si je suis en inhibition d’action, je ne bouge plus et bien c’est tres utile parce que si on prend le cas de la souris par exemple, le chat joue avec la souris, la souris est en train de mourir, elle a tres peur, elle est en alerte, il y a menace de mort; la souris se rend compte qu’elle ne peut pas fuir, qu’elle ne peut pas attaquer le chat alors elle fait la morte, c’est la troisieme solution.  Elle fait la morte, elle est paralysée, elle est figée et le chat s’en désintéresse un petit peu, pendant quelques secondes, il suffit de quelques secondes et même d’une seconde d’inattention du chat qui va regarder ailleurs et la souris, paf, elle détale.

Ca veut dire quoi ? Ça veut dire que dans l’organisme de la souris, l’énergie qui était là pour fuir elle était toujours présente mais elle attendait et donc cet état de l’inhibition de l’action en fait, elle est caractérisée également par une puissance énergétique à l’intérieur de nous, une charge énergétique qui est toujours prête à être évacuée pour avoir l’énergie dans les jambes pour fuir ou pour contre attaquer, quand c’est possible.

Et vous voyez qu’en fait dans les traumas, qu’est-ce qui est caractéristique et dans les phobies, c’est pareil ? C’est qu’on a un sentiment d’impuissance, ça veut dire qu’on a vécu quelque chose et peut être qu’on ne s’en souvient plus et si on ne s’en souvient plus, on va quand même pouvoir s’en débarrasser, ne vous inquiétez pas, on va quand même pouvoir s’en libérer, on va travailler avec de la symbolique puisqu’en fait on a quand même une impression par exemple  d’être agressé ou d’être bloqué ou d’être étouffé donc on est impuissant mais en fait à l’intérieur de nous, il y a une charge énergétique qui est tres puissante, qui est là pour contre attaquer ou pour fuir mais pour l’instant, cette charge elle n’est pas utilisée, c’est un peu comme si je fais chauffer une voiture, ma voiture ne bouge pas, elle est contre un mur, contre la porte du garage, je n’ai pas ouvert la porte du garage et puis je fais chauffer le moteur, j’accélere, j’accélere, j’accélere donc le moteur il commence à chauffer et il faudrait idéalement que la voiture puisse sortir mais si la voiture ne sort pas, que se passe t’il ? Et bien, le moteur commence à s’abîmer.

C’est la même chose avec nous, c’est une bête analogie mais c’est ce que j’ai trouvé pour expliquer qu’en fait tous les symptômes qui j’ai décrit tout à l’heure, il y a des gens qui vont avoir la fibromyalgie aussi, il y a des gens qui vont avoir des problemes de peau, il va y avoir du vitiligo, il y aura plein de choses mais en fait tous ces symptômes physiques et psychologiques sont dus en fait à cette énergie qui reste bloquée en nous, on appelle ça la charge émotionnelle résiduelle, cette énergie, elle fait des dégâts à l’intérieur comme le moteur qui chauffe en permanence pendant plusieurs minutes, pendant plusieurs heures, pendant plusieurs jours, pendant plusieurs mois; on voit ça chez les animaux qui sont, comme cette souris, qui sont bloqués, qui ne bougent plus, qui sont apathiques, les animaux qui sont capturés par exemple par l’être humain; l’animal, il ne peut pas fuir, il ne peut pas lutter, il ne bouge plus mais en fait, il ne peut toujours pas s’échapper et ça peut durer longtemps et à un moment donné il va tomber en dépression, il va devenir apathique.

Et vous avez parfois des personnes et vous êtes peut-être de celles-là qui ont déjà eu cette sensation de vivre à côté d’elles-mêmes, de ne plus être elles-mêmes, d’être completement dissociées, de ne plus ressentir les choses et bien ce sont des symptômes de traumatismes   vécus, parfois on ne s’en souvient plus c’est avant l’âge de six ans, mais ce sont des protections hypnotiques pour ne plus sentir sauf que comme la charge résiduelle n’a pas été mise en place pour pouvoir avoir un comportement adaptatif qui est de s’échapper ou de contre attaquer et bien, l’état d’impuissance, l’état de figement, de paralysie reste là et ça c’est un vrai problème.

Donc, qu’est-ce qu’on fait en hypnose ou en auto hypnose, qu’est-ce qu’on peut faire ? 

Et bien, on va y aller tres doucement, on va d’abord créer un endroit de sécurité, un endroit où on est bien et avec notre imagination parce que l’imagination, vous avez vu, c’est la clé de l’hypnose.

L’imagination qui fait que, j’imagine qu’une piece est brûlante, elle est tres, tres chaude et je la mets sur ma main et je vais avoir une cloque, si  j’y crois vraiment ou j’imagine que mes mains vont se rapprocher quand j’ai fait ça dans les ateliers, on jouait avec ça avec des participants et une grande partie ça fonctionnait, si j’imagine vraiment bien que mes mains vont se rapprocher, que ma main va se lever ou qu’elle est tres lourde et bien, mon corps réagit.

Si j’imagine que je suis sous le soleil, sur une plage, on a pu prouver avec les IRM, que le cortex visuel va s’allumer, il va y avoir une sécrétion de la sérotonine, une réaction du corps car le corps il y croit, comme le corps il croit à ce film d’horreur; on appelle ça le feldman idéomoteur.

On va utiliser ça mais pour le bien et donc, ce qu’on va faire c’est qu’on va  aller se mettre dans un endroit où on est vraiment bien, on est détendu et puis, tout doucement, avec beaucoup de précautions, avec beaucoup de diplomatie, on va aller chercher quelques éléments de la situation qui crée une peur, qui a donné lieu ensuite aujourd’hui à une phobie ou à des réactions de symptômes de stress post traumatiques, on va aller doucement retrouver cette situation, on va quelque part en étant sécurisé, avoir un regard différent sur la situation du passé, un regard qui est plus haut, qui est plus grand, qui prend du recul, qui met des ressources en plus, avec l’imagination on peut tout faire, et surtout ce qu’on va faire :

1ere chose, c’est qu’on revoir cette situation mais completement différemment comme ça le cerveau il reclasse différemment la situation, ça rassure avec des protections hypnotiques

et la deuxieme chose, c’est qu’on va permettre à l’organisme de décharger cette énergie résiduelle, cette charge émotionnelle résiduelle et donc ça va permettre à l’organisme de pouvoir libérer cette énergie qui normalement doit servir pour l’attaque ou pour la fuite.

En libérant cette énergie résiduelle, ça amene un apaisement dans le corps, ça amene un mieux être et ça permet vraiment de tourner la page, vraiment le cerveau comprend que ce truc est fini, ce truc a pu aller jusqu’à son aboutissement, l’énergie est sortie, il y a pu y avoir fuite ou attaque ou affirmation de soi, ou juste on recrée une justice, il y a quelque qui se fait  qui fait que je suis libéré de ça et donc c’est vraiment dans le passé et ce n’est plus actuel c’est-à-dire qu’aujourd’hui quand j’en parle, je n’ai plus cette tension par exemple.

Il y a beaucoup de gens quand ils vont reparler de leur passé, il va y avoir une forme de tension, ça veut dire que c’est toujours là dans leur réalité intérieure.

Alors toute cette petite vidéo c’était pour résumer le fait que, bien sûr c’est mieux d’être accompagné par un professionnel qui va le faire avec vous parce que chaque cas est spécifique, il y a des gens qui sont amnésiques, qui ne se souviennent pas, il faut vraiment aller doucement; il y a des gens qui ont vraiment tres, tres peur donc il faut mettre beaucoup de

protections en place mais tout ça pour vous dire qu’il y a de l’espoir, vous ne devez pas vous sentir seul avec cette sensation, vous ne devez pas vous sentir bloqué avec cette sensation qui crée aujourd’hui des phobies ou qui crée aujourd’hui des réactions disproportionnées on appelle ça les syndromes post traumatiques, vous pouvez vraiment vous en sortir d’une maniere douce et assez rapidement.

J’espere que cette vidéo vous inspirera et si vous connaissez des personnes dans votre entourage qui ont peut-être ces syndromes de stress post traumatiques ou qui ont des phobies et qui empoisonnent leur vie au quotidien, n’hésitez pas à partager !

A lire aussi sur ce thème:

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Enter the title for your Facebook comments section

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.