info@Bonheur-ou-stress.com

L’attitude anticonformiste qui pourrait bien changer votre vie !

L’attitude anticonformiste qui pourrait bien changer votre vie !

 

Note : Cet article est le premier de la catégorie « Je vous lance un défi ». Vous en recevrez un toutes les 3, 4 semaines pour vous inciter à passer à l’action et vivre quelque chose de différent.

Vous ne trouvez pas que l’on se prend un peu trop au sérieux ?

Moi si !

Ça vous est déjà arrivé d’être surpris en photo ou par une amie en rue que vous n’aviez pas vu et qui vous dit « wow tu étais sérieux ! ». Si on est pris en photo sans qu’on le sache notre visage a l’air parfois grave … moi ça m’est souvent arrivé !

Et puis, si on regarde les personnes autour de nous vaquer à leur occupations, n’ont-ils pas l’air sérieux, et même plus arborant une mine grave et triste ? C’est sans doute aussi l’image que l’on renvoie aux autres !

Je nomme cela « le dictat du morne ».

Il existe un point commun désastreux à quasi toutes les cultures humaines : celui qui consiste à valoriser une attitude de sérieux excessif, une attitude rigide et pessimiste, voire même méfiante et fermée.

Ce dictat se retrouve quasiment dans toutes les cultures et nous en avons tous été imprégnés jusqu’à la moelle de nos os.

Des extraterrestres observant l’espèce humaine observeraient souvent des visages aux traits tirés, des faciès fermés et peu accueillants, des postures rigides, en bref des êtres aux aguets en permanence, stressés.

Normal leur vision du monde est le plus souvent empreinte de méfiance, de peur, de désespoir parfois et de désillusion souvent.

Cette perception extraterrestre doit être un peu près celle des petits enfants qui observent les adultes et leur drôle de monde. Ces petits enfants qui sourient naturellement très souvent, qui portent des regards émerveillés sur leur environnement et qui sont souvent refroidis par le sérieux des adultes.

Ils vont malheureusement être contaminés par les expressions non verbales mornes et sérieuses des adultes et les reproduirent, comme ils le font pour tout à cette période. Ils vont perdre leur innocence et leur capacité d’émerveillement naturelle au profit d’une attitude figée, adulte en fait.

Nous l’avons oublié, nous étions tous des anges.

Mais même avec notre sourire d’ange que nous offrions à tous, avec nos yeux pétillants de malice, nos fous rire pour un rien, nous n’avons pu résister à la terrible mornitude des adultes, nous avons été contaminés. Certains plus, certains moins.

Nous avons cessé de sourire et de rire pour rien, nous avons arrêté de crier et de sauter de joie, nous avons refreiné l’expression de nos enthousiasmes pour ne pas paraître ridicule et nous avons appris à mettre ce masque de fer de l’adulte soucieux et responsable « qui n’a pas le temps de s’amuser ».

Nous avons vite compris que pour être accepté, être respecté dans ce monde nous devions adopter ce air contrit  légèrement constipé :-), cette posture rigide sous peine d’être exclu.

Nous avons retenu que nous pouvons quand même donner quand c’est nécessaire un sourire poli mais pas trop enthousiaste car les vrais sourires sont pour la famille et les amis, et quelquefois pour des inconnus lors des périodes de Noël.

Sourire aux inconnus reste quand même dangereux avons-nous appris très tôt en observant les adultes, en effet les destinataires de notre sourire risque de penser que nous nous moquons d’eux ou que nous avons des idées derrière la tête. Et puis un sourire à un inconnu et on risque de devoir se coltiner un pot de colle qui tout content d’avoir trouvé un peu de bienveillance va se confier à nous pendant des heures 😉 !

La plupart des cultures humaines transmettent ainsi aux nouvelles générations des modèles d’une tristesse accablante, pétris de rigidité où l’enthousiasme fait cruellement défaut.

Les êtres les plus sages ne se prennent pas au sérieux

oui!  Ils rient en permanence tel le dalai lama qui malgré le fait que son peuple et sa culture est assassinée dans la quasi indifférence générale ne rate néanmoins pas une seule occasion pour rire aux éclats.

Et si vous vous dites que c’est sans doute son manque de sérieux qui fait qu’il n’‘est pas efficace dans la lutte pour son peuple c’est que vous êtes fortement contaminé par la mornitude ambiante. En effet c’est tout le contraire qui se produit.

C’est justement sa bonne humeur constante et ses rires qui ont contribué le plus à son succès et attiré de nombreux occidentaux vers le bouddhisme. De plus sa popularité a été une des clefs pour son acceptation et sa prise en compte dans le monde politique ou il bénéficie d’un capital sympathie qui lui permet ainsi de faire passer son message.

Si vous voulez suivre les traces d’un sage, grandir au contact d’un guide spirituel et si vous voulez être sûr qu’il en est un, la vérification est simple : rit-t-il souvent ? si ce n’est pas le cas, fuyez au plus vite vous risquez de perdre la raison.

Le palais de la folie est parsemé de personnes essayant d’être sages. Et le palais de la sagesse est empli d’individus ressemblant à des fous.

Heureusement l’on peut voir apparaître ici et là des rares anticonformistes osant briser ce dictat du morne pour le plus grand bien et la plus grande joie des foules. Ce sont de doux rêveurs, des naïfs, des optimistes qui n’ont pas digéré cette obligation de tirer la tête pour paraître conforme et digne de respect.

  • Mozart avec son rire excentrique et sa légèreté n’en était pas moins un redoutable travailleur qui a forcé l’admiration de tous.
  • Roberto Begnini faisant le fou sur les plateaux de télévision comme dans la vie n’en est pas moins capable de traiter d’un sujet éminemment sérieux et tragique et de nous marquer à jamais avec son film « La vie est belle ».

Ce ne sont que deux exemples parmi les milliers de personnes qui ont enrichi l’humanité en osant défier le dictat du sérieux, du morne et du triste obligatoire.

Et si nous décidions de faire partie de ces gens et dès la fin de cet article, ou demain, de sourire sans raisons ?

Sachez qu’une étude dans le cadre de la psychologie positive portant sur des photos de différents groupes de personnes a permis de déceler ceux qui sourient vraiment, ceux qui affichent un sourire de circonstance et ceux qui ne sourient pas.
Ces personnes sont ensuite interrogées plus tard dans leur vie. Il s’avère que les personnes qui sourient vraiment sont plus heureuses, ont de meilleures relations sociales.

Une autre étude très connue a permis de valider l’hypothèse de rétroaction faciale : On doit cette expérience, datant de 1988 aux chercheurs Stack, Martin et stepper.

Les auteurs proposent à leurs Sujets de visionner un dessin animé. Les sujets sont divisés en deux groupes. La moitié des sujets devaient visionner le film avec un crayon entre les dents (ce qui fait appel à des muscles du sourire) tandis que l’autre moitié, le tenait entre les lèvres (ce qui active des muscles incompatibles avec le sourire).

Les chercheurs observent que les sujets du premier groupe jugent le dessin animé plus drôle que les sujets du second groupe !

Il importe donc pour être heureux de sourire souvent !

N’attendez pas d’être heureux pour sourire, souriez pour être heureux !

Je vous lance un défi pour les prochaines 24h !

Je vous invite à décider de sourire sans raison, de sourire pour rien au maximum pendant les prochaines 24h !

Offrez votre sourire au maximum de monde et même si vous êtes seul, quand vous y pensez, souriez !

Vous me direz ensuite dans les commentaires ce que ça vous a fait !

Sourire est l’expression faciale qui prend le moins d’énergie car le sourire utilise moins de muscles faciaux. Vous allez donc en plus de vous sentir mieux vous reposer 😉 !

Ecrivez maintenant dans les commentaires en bas si vous êtes prêts à relever ce défi et si vous aussi  avez été malgré vous contaminé(e)s !

A lire aussi sur ce thème:

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Enter the title for your Facebook comments section

25 Comments

  1. oovrqsb

    Reply
  2. J’ai parcouru cet article en diagonale et je me sens déjà apaisée, avec une envie de sourire..; Merci!

    Reply
  3. La chose me passionne et devra doreanavant faire figure de reference !

    Reply
  4. Je viens de mettre un crayon entre les dents. J’ai envie de gerber.c’est rigolo.

    Reply
  5. durant des années nombreuses les personnes qui mon fait le compliment que j’avais toujours le sourire je me suis éteinte face a la méchanceté,,trahison,et en passe la jalousie principalement ce n’est pas d’aujourd’hui nombreuse son les personnes qui ont contribué a cela ,ton article me donne l’espoir et la détermination de me retrouver ,chasser le naturel il revient au grand galod merci

    Reply
  6. La petite graine est semée et germe: je me surprends à sourire sans raison, même parfois face à une « tuile » et je ressens un sourire intérieur qui est bon à vivre…et me sens plus vivante !!!
    Je souhaite tenir dans la durée !
    Tout de bon à vous

    Reply
  7. Merci, Eric, pour ces bons conseils. J’adhère complètement et relève le défi de sourire. J’ai déjà, come Marie-Thérèse, le sourire aux lèvres en lisant l’article.
    Encore merci de partager cette formule du bonheur.

    Reply
  8. Ok Eric, j’essaie dès maintenant et vous tiens au courant de l’effet produit.Je sens déjà que cela va être porteur de minuscules changements dans ma vie, car j’ai le visage grave…
    Marie-Claire

    Reply
  9. Wow magnifique Catherine !! en effet je suis convaincu que semer ainsi des petites graines de joie chez les autres non seulement nous rend plus heureux (car c’est notre état naturel que d’être dans l’amour) mais aussi en plus élève le niveau de bonheur des autres.

    J’ai déjà lu et entendu moi-même les témoignages de personnes qui voulaient se suicider ou qui déprimaient et qui par le sourire d’un inconnu se sont sentis mieux et ont abandonné leurs idées noires.

    Ainsi bravo à tous ceux qui ont relevé le défi et merci à ceux qui ont écrit ces supers chouettes commentaires !

    Reply
  10. Cela fait quelques temps que je m’amuse à sourire un peu partout, un peu tout le temps. Et ce qui m’amuse le plus est d’observer les réactions des personnes « mornes » à qui s’adresse mes sourires. On les sent « déstabilisées », déarçonnées, mais après quelques fractions de secondes, embêtées ou gênées, certaines répondent à mon sourire. Et à ce moment-là, je me dis que j’ai peut-être semé une petite graine de joie au fond de leur coeur. Ceux qui ne réagissent pas, ce n’est pas grave. Un autre jour, une autre graine peut-être… Le sourire est contagieux. Et en plus c’est gratuit. Alors, contaminons !

    Reply
  11. Merci Eric pour l’article, sourire je le fait tout les jours, tout le temps. Le sourire m’aide à voir la vie positivement. J’ai toujours le sourire aux lèvres et parfois les gens s’étonnent. Je vais redoubler d’activité du sourire et de faire rire tout mon entourage.

    Reply
  12. Bonsoir Eric,

    Merci pour ces bons conseils que je ne manquerai pas de mettre en pratique le plus souvent possible.
    J’ai déjà le sourire aux lèvres à la lecture de cet article.

    Excellente continuation à vous et au plaisir de vous lire.

    Reply
  13. ok je vais sourire à partir de maintenant quand je suis avec ma petite fille de 6 ans c’est vrai nous sourions toute les deux et je passe les plus beaux moments
    merci eric de nous le rappeler
    rosy

    Reply
  14. Bonjour Éric,
    Merci pour cet article inspirant.
    Super, ce défi !
    Pour ma part, je ne vais pas me limiter à 24h.
    En effet, je viens d’expérimenter dans les 2 dernières semaines ce que signifiait le lâcher-prise : s’amuser comme un enfant tout en faisant un travail sérieux.
    Une première fois lors d’un coaching en « live » avec Lorenzo Pancino de Maxxivoice et en ce moment, en participant à un stage d’une semaine en immersion pour apprendre l’anglais.
    J’ai choisi cette formule car elle fait appel à la connexion des 2 cerveaux pour mémoriser les formules sans faire d’effort.
    Vous travaillons l’anglais en jouant des situations de la vie courante, en écoutant de la musique baroque, en faisant des relaxations, en riant, en apprenant l’alphabet en levant les bras en même temps !
    Quel plaisir de travailler efficacement tout en s’amusant.
    Et sacré ouverture pour moi !
    Moi qui était figé devant la caméra, je viens de faire ce soir en 5 mn et en un seul « shooting » une vidéo de témoignage dans laquelle je suis cool, relax, souriant.
    Un vrai bonheur, donc !
    Vis une merveilleuse journée.
    Maxime

    Reply
  15. Commentaire

    Reply
  16. Souriez et la vie vous sourira !!!

    Reply
  17. ok je veux sourire

    Reply
  18. Merci !
    Et oui, je vais relever le défi !
    J’ai mis le sourire de côté depuis quelques temps mais je vais essayer de le retrouver !

    Reply
  19. Merci Eric pour tes précieux articles. Tu as bien raison de continuer à nous rappeler de tempsp en temps les choses simples de la vie. Il y a une dizaine d’années tu m’as mise sur la voie de l’essentiel et chaque jour cet essentiel crée mon bonheur en soi. Bien amicalement.

    Reply
  20. Sourire fait partie de ma vie. D’ailleurs une de mes expressions préférées est « keep smiling ».
    Après la lecture de cet article je suis encore plus convaincue que le sourire peut changer beaucoup dans une journée.
    Merci pour ce partage.
    Keep smiling :-)

    Reply
  21. Voila qui me met en forme de bon matin en lisant un article aussi éclairant. Bien sûr que je vais redoubler d’activité du rire envers et contre tout, surtout la morosité ambiante

    Reply
    • j’ai appris que nous n’avons pas toujours le choix des évènements qui jalonnent notre vie, mais dans ce non choix, nous avons le choix de dédramatiser et de tourner notre pensée vers des sujets joyeux et ca aide réellement à trouver des solutions aux problèmes sans que la joie ne soit là pour cacher les problèmes. Merci Eric Remacle de mettre en mots avec autant de bonne humeur et de simplicité le concept de la vie en bonheur.

      Reply
  22. je relève ce défi ! Avec plaisir et la conviction profonde du résultat…que j’ai un peu oublié depuis quelques temps.
    Belle journée souriante à toutes et tous.

    Reply
  23. Je relève le défi, j’adhère à 1000%, je me souviens quand j’étais petite et ado voire il n’y a pas si longtemps que ça, je souriais tout le temps, ce qui m’a même valu le surnom de « la souriante »

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.