info@Bonheur-ou-stress.com
Choisir sa vie (1/7 développement spirituel )

Choisir sa vie (1/7 développement spirituel )

  En séminaire pour l’instant de développement personnel et spirituel et donc beaucoup de d’enseignement et de méditation. Et je vais donc si certaines choses m’inspirent partager avec vous. J’avais aussi proposé quatre livres dont deux ont été publicités, le premier étant « Le Placebo, c’est vous », le deuxieme « La science de l’intention » que je résumerai prochainement. Je vous propose donc ici de réfléchir sur le choix de votre vie. AVONS-NOUS CHOISI NOTRE VIE OU LA SUBISSONS-NOUS ? Au fond, si on réfléchit, on ne choisit pas grand chose dans notre vie, déjà on ne choisit pas de naître, je pense que vous êtes d’accord avec moi ! On ne choisit pas de naître dans tel endroit car quand on vient au monde, on arrive comme dans une scene, une piece de théâtre; il y a des acteurs qui sont déjà là, il y a des décors, on est dans un pays qui est en guerre ou dans un pays qui n’est pas en guerre, une famille avec des conflits, un oncle désagréable, des parents comme ça. Il y a en a qui vont naître dans des familles ou il y a des parents très aimants et d’autres des parents violents, vraiment malsains et donc, en fait, on ne choisit pas tout ça; malheureusement on ne choisit pas ! Ensuite, on ne choisit pas notre culture, dans quel continent on naît, avec quelle croyance religieuse, quelle culture, quelle histoire, quel passé; les personnes qui ont vécu la guerre transmettent du stress à leurs enfants parce qu’il y a une tension, une attention permanente au danger et...
Comment se libérer de la dépendance affective ?

Comment se libérer de la dépendance affective ?

    La dépendance affective est un problème qui génère de la souffrance, aussi peut-on se dire que la personne dont on dépend n’est pas idéale pour soi. Cette personne nous apporte quelque chose (un sentiment de sécurité, de réconfort, d’amour, de confiance, …) qui correspond à un état que l’on recherche. Il importe dans un premier temps de prendre conscience que la personne (qui correspond au moyen) est à dissocier de l’état (le résultat recherché) ; il est essentiel de réaliser que le moyen importe moins que l’état d’être que l’on recherche (amour, sécurité, joie, confiance…).. D’autant que l’état recherché est déjà accessible en nous de manière naturelle, chose dont nous n’avons pas conscience, quand on est en dépendance affective car notre cerveau est en mode stress, nous empêchant de ressentir l’harmonie, la créativité, les multiples ressources et possibilités qui s’offrent à nous. L’ego se manifeste en nous en voulant obtenir, posséder, contrôler quelque chose qui nous procure du bien-être, tout en nous faisant ressentir la peur de manquer, ou la tristesse de perdre nous laissant supposer que la personne dont on est dépendante est la seule possibilité quiexiste. Ce mode survie dans lequel on se trouve crée une vision de rareté, qui augment notre stress et qui entretient notre dépendance. Pour en sortir et s’ouvrir à l’abondance tout autour de nous, la première chose à faire est de dire STOP aux pensées, aux croyances qui alimentent notre distorsion de la réalité. Et la deuxième étape consiste à changer sa réalité intérieure afin de transformer notre vision de rareté et nous relier à l’abondance, aux infinies possibilités. Comme lors...
La jalousie, une preuve d’amour ?

La jalousie, une preuve d’amour ?

Qu’en pensez-vous ? Personnellement, je suis septique. Même si on relie souvent la jalousie et l’amour. « Il est jaloux, c’est qu’il t’aime… » Elle est jalouse, c’est qu’elle t’aime… » La jalousie est-elle vraiment une preuve d’amour ? Nous allons donc voir ce qu’est la jalousie et comment en sortir car la jalousie est quelque chose qui fait souffrir et pour ça, il faut comprendre les illusions qui entourent ce concept de jalousie. Quand on regarde la définition de la jalousie dans le Larousse, sur Internet où dans certains dictionnaires, vous verrez que la jalousie est toujours attachée au désir de posséder; au désir de possession et à un attachement. Un attachement tres fort à une personne; ça a l’air négatif mais pas si négatif que ça en somme et puis c’est aussi la crainte de perdre l’autre pour un rival qui serait mieux que nous et donc il existe une idée de compétition également ,ce qui encore peut être encore pas trop négatif, c’est même parfois valoriser la compétition. Alors en fait, on sait que la jalousie est un sentiment qui nous fait souffrir mais en même temps le premier piege de la jalousie, c’est une véritable illusion c’est de penser que c’est quelque chose de positif dans le sens où on dit souvent : Et bien, s’il est jaloux (se), c’est qu’il ou elle t’aime. Je l’ai d’ailleurs vécu personnellement et on l’a tous vécu certainement, soyons clair(e)s la-dessus, si notre copain ou copine est jaloux(se), on est quand même content(e) car on se dit « c’est qu’il ou elle tient à moi » Observons que...
Se servir des cycles naturels pour changer profondément

Se servir des cycles naturels pour changer profondément

  Profiter du cycle de la nature, de tous les cycles que la nature nous offre est une aide extraordinaire pour changer, pour se transformer, pour se développer. Je profite de quelques jours en Suisse dans les montagnes, dans un cadre magnifique et c’est incroyable comme le fait de changer d’environnement déjà nous influence et tout est beaucoup plus facile car nous sommes au printemps, période très particulière, dans l’année ou tout est beaucoup plus facile; il y a plus de soleil, il fait moins froid, les forces de vie reviennent et quand on est souvent dans notre vie parfois bloqué et qu’on n’arrive pas à faire certaines choses, on voudrait mettre en place de nouvelles habitudes, mais on n’y arrive pas. Je vous invite comme moi à profiter des forces de la nature qui sont une aide extraordinaire car tout est plus facile. Comme vous le savez on est entouré de cycles, le cycle des planètes, le cycle de la lune, des cycles biologiques (les femmes le savent bien) enfin il y a plein de cycles et ensuite il y a le cycle des saisons. Et donc le printemps est très particulier, vous l’avez certainement déjà tous senti car on sent la vie qui revient. Apres l’hiver, ou parfois on a difficile à sortir, ou on ne mange pas tres bien, on a difficile à mettre en place des changements dans notre vie, le printemps rend les choses beaucoup plus faciles et donc je vous invite vraiment à ne pas laisser passer ce train extraordinaire de la chance qu’est le printemps et de profiter de cette periode particuliere...
Qu’est ce qu’est l’hypnose ?

Qu’est ce qu’est l’hypnose ?

Lors d’un après-midi passé avec plusieurs de mes collègues hypnothérapeutes, groupés au sein de l’Association HYPNOSIA, dans le cadre de faire de l’inter-vision ainsi que de parler de notre activité de thérapie, j’ai interviewé quelques personnes, thérapeutes comme moi, afin de leur demander leurs propres définitions de l’hypnose afin de démystifier un peu celle-ci. Je conclus en expliquant selon moi, ce qu’est l’hypnose. Témoignage de Sandrine, collègue hypnothérapeute : Pour moi, l’hypnose c’est quelque chose qu’on fait croire à son cerveau, et quand on est au bon endroit et qu’on a pris le bon ascenseur, on lui fait croire une histoire; pour lui c’est quelque chose qui est acquis. Ca va alors changer tout le vécu de la personne et changer la perception de ce qui peut s’être passé avant. A quoi ça peut servir, par exemple : Ca peut servir à plein de choses, notamment : des peurs, un accouchement qui s’est mal passé, un ou plusieurs traumas, ça peut servir à vraiment plein de choses ! Il n’y a pas de limites ! Témoignage de Candice créatrice d’Hypnosia : D’abord, qu’est ce que c’est Hypnosia en quelques mots ? Chez Hypnosia, ce qui est chouette, c’est que nous avons tous fait la même formation en PTR et en hypnose, ce qui permet de pouvoir échanger mais aussi de savoir avec quelle méthode précise on va pouvoir travailler avec les patients et aussi de pouvoir les rassurer lors d’un premier contact téléphonique sur le déroulement d’une séance, ce qu’on va prendre en charge, ce à quoi ils peuvent s’attendre et aussi tres important à qui ils vont avoir affaire,...
Les émotions antidotes

Les émotions antidotes

Connaissez-vous les émotions antidotes ? Les émotions négatives dites destructrices sont celles qui nous créent du stress, celles qui nous font sentir très, très mal comme la colère, la tristesse, la peur… Ensuite, nous avons les émotions positives dites antidotes, un peu comme si d’un côté nous avons de la glace et de l’autre la chaleur, ça s’annule. Les émotions positives favorisent une santé meilleur, une construction du cerveau très différente, un cortex pré-frontal gauche plus développé, un meilleur système immunitaire ainsi que de meilleures humeurs en général. Plus on va développer des émotions antidotes, moins il y aura de place pour le développement d’émotions destructrices. Comment faire pour avoir des émotions positives d’une manière régulière et automatique ? Souvent dans notre mental, nous pouvons orienté celui-ci vers des aspects constructifs de la réalité plutôt que, naturellement, par défaut, vers des aspects négatifs. La plupart d’entre-nous sont négatifs, ce qui était également mon cas 🙂 Je me suis donc entraîné à avoir de plus en plus de pensées positives par jour et ça devient un automatisme régulier. Comment faire ? Il suffit d’automatiser les pensées constructives car par défaut nous avons des pensées négatives; nous sommes une histoire, un contexte de vie où nous sommes continuellement en train de faire attention aux dangers potentiels, aux aguets, etc… C’est un peu comme un jardin de ronces où les mauvaises herbes vont pousser naturellement et donc, comme un jardinier, nous allons devoir les couper. Il est donc important de comprendre la pensée constructive. Celle-ci est une attention sélective sur notre environnement. Plutôt que de voir le verre à moitié vide, c’est...